Actualité

KINSHASA : La marche contre la taxe RAM étouffée par la police

Congo Rassure Share

KINSHASA : La marche contre la taxe RAM étouffée par la police

par Lwanzo K. –Congorassure / Kinshasa 

La manifestation contre la Taxe RAM (Registre d’appareils mobiles) a été réprimée par la Police. Plusieurs personnes, membres des organisations et mouvements citoyens, ont été interpellées par les éléments de l’ordre.

C’est un cri de résistance que plusieurs personnes présentes à la marche anti-RAM ont voulu lancer, ce lundi 3 Mai.

Après plusieurs appels, sans succès, sur les réseaux sociaux, invitant les autorités à supprimer cette taxe que les consommateurs jugent controversée, les utilisateurs des téléphones mobiles qui se sont sentis incompris, ont voulu attiré une attention particulière sur cette question. En effet, la taxe Ram est déduite sans l’aval de l’utilisateur par le ministère de PTNTIC, en partenariat avec les maisons de télecommunication, et pire plusieurs personnes ignorent comment cela fonctionne.

C’est au rond-point des huileries, en commune de Lingwala d’où était censée partir la marche, qu’a eu le gros des interpellations. Présente dès la matinée, la police a dispersé la manifestation et les petits groupes qui s’y formaient. Lors de cette opération, plus d’une dizaine des personnes ont été interpellées, et conduites selon certaines sources, au camp Lufungula.

Selon le programme établi par les manifestants, il était prévu que la marche de protestation contre le RAM passe par l’Immeuble du Gouvernement, dans la commune de la Gombe où est également domicilié le Ministère des PTNTIC, et ce, avant de chuter à la Primature.

Malheureusement, suite aux diverses interpellations, le programme a été torpillé et plus rien ne s’est passé comme prévu. Déjà le vendredi, après une rencontre avec la commission RAM, certains mouvements citoyens avait annoncé l’annulation de la marche prévue pour ce Lundi, alors que d’autres mouvements avaient confirmé le maintien de la manifestation. Ce qui a eu pour fâcheux résultat, une confusion totale chez ceux qui voulaient se joindre à la marche.

Dans le même souci de dissiper tout malentendu et zone d’ombre, une question orale avec débat vient d’être adressée au Ministre de PTNTIC, Augustin Kibasa par le député national Juvenal Munobo. 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
28 + 15 =


error: Content is protected !!