ActualitéSociété

Kinshasa : Lamuka exige la libération de ses militants interpellés le mercredi

Congo Rassure Share

Kinshasa : Lamuka exige la libération de ses militants interpellés le mercredi


Par Lwanzo K. –CongoRassure/Kinshasa

Ces militants de la coalition Lamuka ont été interpellés par les forces de l’ordre le mercredi 24 juin lors d’une manifestation qu’ils ont organisée pour demander la dépolitisation de la Commission Électorale Nationale Independante (CENI).

Au total 17 militants de ce regroupement de l’opposition qui étaient en plein sit-in devant le palais du Peuple ont été arrêtés par la police nationale congolaise. Ces membres de Lamuka s’y étaient réunis pour dénoncer la loi portant organisation et fonctionnement de la CENI telle qu’adoptée par les deux chambres du Parlement. Mais également pour exiger la dépolitisation de la CENI.

Prince Epenge, un membre influent au sein de la coalition qui affirme que les militants interpellés ont passé nuit au camp Lufungula, réclame leur libération sans condition aucune.

Revenant sur leur sit-in, ce membre de la coalition infiaue qu’ils ont tenu tête durant presque deux heurrs.  » Après une délégation dépêchée du président de l’Assemblée nationale , Christophe Mboso est venue nous demander de dégager de l’entrée » explique-t-il. « Les jeunes avaient bloqué l’entrée pour exiger la dépolitisation la CENI. Et pour ça, on a envoyé sur place plusieurs jeeps de la police. Ces éléments de l’ordre nous ont gazés et ont arrêté 17 d’entre nous » poursuit Prince Epenge, en soulignant qu’il y a eu beaucoup de blessés, « c’était un chaos total« , déplore-t-il.

Prince Epenge qui rappelle que la liberté de manifestation est garantie par la constitution, exige la libération immédiate et sans condition de ceux qui ont été interpellés par la police.  « Depuis deux ans et demi que Félix Tshisekedi est là, aucune manifestation n’a pris fin dans de bonnes conditions. Toutes les manifestations de Lamuka ont fini par des violences policières, et ça c’est inacceptable”, a-t-il relevé avant d’annoncer une série des manifestations jusqu’à l’obtention d’une réponse favorable à leur revendication, « la dépolitisation totale de la Ceni”.

La police avait également réprimé la précédente manifestation des militants de lamuka survenue quelques jours plus tôt et à l’occasion avait interpellé certains manifestants avant de les relâcher. 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
14 + 7 =


error: Content is protected !!