ActualitéSociété

La fermeture des écoles, un facteur favorisant l’enrôlement des enfants dans des groupes armés (JPCP-Beni)

Congo Rassure Share

Par Nicole Lufungi 

C’est au cours d’un point de presse à l’occasion de la journée internationnale de l’enfant soldat que les jeunes patriotes consolidateurs de la paix ont renforcé leur engagement dans la lutte contre l’utilisation des enfants dans les groupes armés.

Benjamin Asimoni, coordonateur de la dite association a signifié qu’à ce jour plus de 3500 enfants se retrouvent dans les rangs des differents groupes armés oeuvrant dans la region de Beni Lubero. Selon ses dires ces chiffres déjà alarmants risquent de demeurer ainsi si le gouverment ne fournit aucun effort supplementaire au DDR.  “Tant que la guerre ne sera pas eradiquée, le DDR ne sera qu’un cercle vicieux” estime ce défenseur des droits de l’homme.

Pour le coordonateur de JPCP, le gouvernement doit surtout prévenir le recrutement des enfants dans diverses groupes armés incontrôlés en ré-ouvrant les écoles et en créant des centres d’encadrement pour les enfants vivant dans la rue. Pour lui, malgré le contexte actuel, celui de la pandémie; il est crucial de reprendre les cours, dans le respect des mesures barrières, afin que les groupes armés ne profitent pas de l’oisiveté des enfants pour en faire leurs proies. “Dans les zones où règne l’insécurité comme dans le Beni-Lubero, les malfrats peuvent profiter de la brèche de ce long temps mort pour accéder facilement à l’une de leurs cibles favorites, les enfants” interpelle Benjamin Asimoni.

Les jeunes patriotes consolidateurs de la paix, ont clôturé cette journée par le dépôt d’une note de plaidoyer au maire de ville et par l’affichage des messages ecrits à la main sur les murs à l’entrée de la mairie.

Rappellons que JPCP, jeunes patriotes consolidateurs de la paix, est une association oeuvrant à Beni, intervenant dans la protection de la femme et de l’enfant et la lutte contre les violences sexuelles ainsi que celles qui sont basées sur le genre.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =


error: Content is protected !!