Sécurité

« La lutte contre l’agression Rwando-Ougandaise sous couvert du M23 ne doit pas être un piège pour se méfier de la cruauté des ADF », (Jean-Baptiste Kasekwa)

Congo Rassure Share

« La lutte contre l’agression Rwando-Ougandaise sous couvert du M23 ne doit pas être un piège pour se méfier de la cruauté des ADF », (Jean-Baptiste Kasekwa)


Au moins 161 civils ont été tués et 29 autres portés disparus au cours de 17 incursions des rebelles ADF dans plusieurs villages du territoire de Beni depuis le 28 mai 2022 soit pendant la période d’un mois.

Ce bilan sombre est détaillé par le député national Jean-Baptiste Kasekwa dans un rapport de monitoring rendu public ce Mardi 28 Juin 2022.

« Au 14ème mois de l’état de siège en province du Nord-Kivu et de l’Ituri et en dépit des opérations militaires conjointement menées par les Forces armées ougandaises et congolaises dans la même zone, les présumés ADF ont perpétré 17 incursions en 30 jours dans le territoire de Beni, au cours desquelles ils ont tué 161 civils, aux côtés de 29 autres portés disparus ainsi que plusieurs villages incendiés, » peut-on lire sur les premières lignes de ce rapport.

De Beu-Manyama où les ADF avaient tué au moins 37 civils le 28 mai dernier, jusqu’à la récente attaque du 25 Juin à Mamove, Mabuo, Matadi, Cepac et Pasiya qui a fait près de 24 morts du côté civil, passant par la tuerie d’environs 27 civils dans le village Otomabere en date du 5 Juin, ce rapport de l’élu de la ville de Goma retrace tous les dégâts humains et matériels de ces différentes attaques perpétrées par la nébuleuse rébellion ADF depuis le début de ce mois en cours.

« La liberté avec laquelle les présumés ADF opèrent en ces jours est une source de frustrations aiguës dans le chef de nombreux habitants du territoire de Beni « , déplore le député national Jean-Baptiste Kasekwa.

 » Il est impérieux que la lutte contre l’agression Rwando-Ougandaise sous couvert du M23 ne soit pas un piège pour se méfier de la cruauté des ADF », craint-il.

À en croire cet élu, les zones opérationnelles de Beni, Ituri et Fizi-Uvira exigent la même vigilance que celle de Rutshuru-Nyiragongo-Goma .

Notons que, pendant que le pays entier observe un deuil national du 27 au 30 juin, avant de célébrer les soixante-deux ans de l’indépendance qui seront marquées par l’inhumation du héros national et premier premier ministre Patrice Emery Lumumba, le territoire de Beni continue à être le théâtre de plusieurs tueries qui se sont amplifiées suite à la résurgence des attaques contre plusieurs villages environnants la commune rurale d’Oicha située à 30km de Beni. Par le biais d’une déclaration médiatique, les forces vives du territoire de Beni ont appelé les forces armées à redoubler d’efforts pour l’éradication effective du mouvement terroriste ADF.

Nicole Lufungi

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
7 ⁄ 1 =


error: Content is protected !!