ActualitéSécurité

« Le Congo a besoin de sa jeunesse, les groupes armés ne sont pas la solution à nos problèmes » (Président Félix TSHISEKEDI)

Congo Rassure Share


«Le Congo a besoin de sa jeunesse, les groupes armés ne sont pas la solution à nos problèmes » (Président Félix TSHISEKEDI)


Par Nicole Lufungi –CongoRassure / Beni 

Lors de son adresse ce jeudi 17 juin 2021, à la population de Beni, le Président de la République a aussi abordé la question de la prolifération des groupes armés. Il a appelé les jeunes à s’investir dans les activités nobles à l’intérêt général du pays en lieu et place de gaspiller leur potentiel dans les rébellions.

Pour le Chef de l’Etat,  il est important que la population collabore avec les animateurs DDR qui seront bientôt déployés dans la zone afin d’accompagner le processus du désarmement. Il a par la même occasion appelé la population à jouer un double rôle. « Allez aussi sensibiliser vos proches qui se sont déjà égarés dans cette voie. Dites leur de retourner sur le bon chemin » a recommandé le Commandant suprême de l’armée. Avant de poursuivre : « Tout le monde n’est pas obligé de faire des longues études. Il y existe des nobles métiers qui nécessitent juste une brève formation et ce n’est pas parce qu’on n’a plus les moyens de faire des longues études que l’on doit se réfugier dans les groupes armés ».

Pour le Président de la République, cela ne résout rien. « Ce pays a besoin de tout le monde » a affirmé Félix Tshisekedi aux  jeunes en les appelant à la responsabilité. « Il y a mieux que la rébellion » a remarqué le Chef de l’Etat.

Cependant, pour certains analystes de la place, le DDR restera un cercle vicieux tant que la guerre ne sera pas éradiquée. Pour Benjamin Asimoni, coordonnateur de l’association des Jeunes patriotes consolidateurs de la paix, il est fréquent de notifier des cas de re-enrôlement  soit par force où volontairement au sein des groupes des personnes déjà sorties par l’intermédiaire du DDR.

Pour ce jeune, ce cycle remet à nul tous les efforts réunis par le gouvernement pour éradiquer l’enrôlement des jeunes dans des rébellions. Il suggère que pour un bon résultat, « le mieux serait d’en finir une fois pour toutes avec la guerre ».

Signalons que les provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu comptent en elles seules environ 125 groupes armés actifs, le taux d’enrôlement des jeunes est élevé. Certains experts de la question parlent également de la présence des enfants dans les rangs des milices. 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
10 × 28 =


error: Content is protected !!