Economie

« Le rachat des banques congolaises par le Kenya lui donne plus de poids pour influencer la politique congolaise » P. Sayiba

Congo Rassure Share

« Le rachat des banques congolaises par le Kenya lui donne plus de poids pour influencer la politique congolaise » P. Sayiba


C’est officiel. La banque congolaise Trust Merchant Bank va être rachetée par la banque kényane KCB group, qui a annoncé la nouvelle dans une communication conjointe du 2 août 2022.
« Le rachat des banques congolaises par le Kenya lui donne plus de poids pour influencer la politique congolaise » P. Sayiba
Image d’illustration. Trust Merchant Bank à Kinshasa. ©Droits tiers.

Selon les informations recueillies par CONGORASSURE.CD, la transaction devrait être finalisée d’ici la fin du troisième trimestre 2022, sous réserve de l’approbation des actionnaires, des autorités réglementaires et autres.  Cette transaction verra KCB acquérir 85% des actions de la TMB tandis que les anciens actionnaires conserveront les actions restantes pendant au moins 2 ans, après quoi KCB acquerra les 15% restants.

Cette nouvelle n’est évidemment pas du goût de tout le monde, plusieurs spécialistes congolais du domaine insistant pour que le gouvernement soit très regardant sur ce nouveau phénomène, où les banques congolaises changent de pavillon à chaque lever de soleil.  Pour eux, cette aliénation économique et financière progressive est très dangereuse. Ces experts estiment que si rien n’est fait pour redresser la barre en trouvant des solutions pratiques, bientôt le Kenya ou d’autres pays étrangers vont, à ce rythme, absorber et contrôler totalement le système bancaire congolais.

C’est notamment la lecture faite par l’ancien directeur général de l’OGEFREM et expert en transport et facilitation du commerce. Patient Sayiba déclare qu’en rachetant la TMB, le Kenya affirme son soft power dans la région.

« En rachetant hier la BCDC, aujourd’hui la TMB, le Kenya dispose désormais d’un levier très important pour influencer la vie économique et donc politique en République Démocratique du Congo », a-t-il commenté. Avant de s’interroger si à ce rythme il est encore possible de voir émerger au Congo de véritables capitaines d’industrie de la trempe des Dokolo, Bemba, Ngezayo, Moleka, Miko, Badjoko,…du temps du Maréchal ? « Ba Kongomani tu amke, to lamuka », a-t-il lancé.

A noter que KCB a fait savoir que cette acquisition s’inscrit dans la stratégie du groupe de renforcer sa présence au niveau régional. Une fois réalisée, l’acquisition complètera l’empreinte régionale du KCB Group avec une base d’actifs de 1 500 milliards de shillings kenyans (équivalent à 12,6 milliards de dollars US) et devrait consolider les réseaux bancaires Retail et Corporate du Groupe.

À en croire Andrew Wambar Kao, président du groupe KCB, cette opération s’inscrit dans le cadre de leur stratégie permanente visant à exploiter de nouvelles opportunités de croissance. « Nous sommes ravis de pouvoir jouer un rôle de catalyseur dans le développement économique de la RDC et de l’Afrique de l’Est », a déclaré M. Wambar Kao, notant qu’avec cette acquisition, les clients de la TMB bénéficieront des meilleures solutions numériques, des solutions bancaires transactionnelles, de l’expertise en matière de financement du commerce et de l’accès aux opportunités commerciales régionales offertes par le Groupe KCB.

KMC, Kinshasa
Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
7 − 5 =


error: Content is protected !!