Actualité

Le RCD/K-ML de Mbusa Nyamwisi préconise la réforme de l’appareil de défense et de sécurité pour éviter la sous-traitance des questions sécuritaires

Congo Rassure Share

Le RCD/K-ML de Mbusa Nyamwisi préconise la réforme de l’appareil de défense et de sécurité pour éviter la sous-traitance des questions sécuritaires


Le parti politique Rassemblement Congolais pour la Démocratie Kisangani-Mouvement de Libération (RCD/K-ML) d’Antipas Mbusa Nyamwisi demande au gouvernement de la République démocratique du Congo de se pencher sérieusement sur la situation sécuritaire dans l’est du pays.

Le RCD/K-ML de Mbusa Nyamwisi préconise la réforme de l'appareil de défense et de sécurité pour éviter la sous-traitance des questions sécuritaires

Le RCD-KML demande particulièrement à Kinshasa de « travailler sans relâche à la réforme de l’appareil de défense et de sécurité de la RDC, notamment en dotant les éléments des Forces armées de la RD Congo (FARDC) de moyens suffisants pour pouvoir répondre promptement et efficacement aux besoins de sécurité de la nation, et éviter ainsi la sous-traitance des questions de sécurité et de défense nationale de la RDC”.

Dans un message publié le mardi 21 juin 2022 à Kinshasa, Antipas Mbusa Nyamwisi félicite la population congolaise pour son réveil patriotique et son soutien tous azimuts aux FARDC, preuve de l’existence de la nation congolaise comprise comme la volonté de vivre ensemble sur l’ensemble du territoire national congolais.

“Alors que les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), soutenues par leurs partenaires, font face aux terroristes des Forces démocratiques alliées (ADF) responsables des massacres de civils dans les territoires de Beni, Irumu et Mambasa, la RDC connaît la résurgence du Mouvement du 23 mars (M23) dans le territoire de Rutshuru depuis le 22 mai. Le RCD/K-ML appelle le gouvernement de la République démocratique du Congo à prendre en main la situation sécuritaire dans l’Est du pays, à œuvrer sans relâche à la réforme de l’appareil de défense et de sécurité de la RDC, notamment en dotant les FARDC de moyens suffisants pour leur permettre de répondre promptement et efficacement aux besoins sécuritaires de la nation, et éviter ainsi la sous-traitance des questions de sécurité et de défense nationale de la RDC”, écrit le RCD/K-ML.

Pour cette formation politique, cette nouvelle agression contre le pays par le M23 et son allié, officiellement dénoncée par le gouvernement congolais, a entraîné la perte de vies humaines, le déplacement massif de la population et le pillage de ses biens, et complique davantage la situation sécuritaire et humanitaire déjà précaire dans la province du Nord-Kivu, conséquences qu’elle déplore.

Face à ces nouvelles hostilités, qui vont à l’encontre des efforts de pacification du territoire national et de développement du pays, et craignant une détérioration de la situation sécuritaire dans la région, le RCD/K-ML qui dit condamner fermement cette énième agression de la RDC sous le couvert du “M23”, appelle les forces négatives (M23, ADF,…)à cesser immédiatement les hostilités, à déposer les armes afin de rejoindre le processus de paix tant attendu.

Le parti de Mbusa Nyamwisi félicite des efforts diplomatiques menés par le Président de la République, Son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, dont, à l’en croire, “les répercussions sur la pacification des Provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu et du Sud-Kivu offrent une opportunité de relancer le laborieux processus de paix dans la Région”.

Le parti qui affirme soutenir les Forces Armées de la République Démocratique du Congo qui ne cessent de défendre l’intégrité du territoire national, ainsi que la Police Nationale Congolaise, encourage au même titre la jeunesse congolaise à répondre à l’appel de l’armée en s’enrôlant massivement pour servir sous le drapeau afin de renforcer la résistance patriotique aux multiples tentatives de balkanisation de la RDC et éviter ainsi la tentation d’intégrer les groupes armés négatifs.

Un appel est lancé par le RCD-KML à l’ensemble de la population congolaise, et plus particulièrement celle de l’Est du pays, “à ne pas tomber dans le piège de la haine tribale, et à éviter de proférer des paroles et des messages xénophobes malgré les moments difficiles qu’elle traverse aujourd’hui”. Et ce, avant de présenter ses sincères condoléances aux familles touchées par les massacres de la population civile et les guerres récurrentes à l’Est de la RDC.

Cette formation politique exprime son soutien aux blessés de toutes sortes dans ces tragédies, sa solidarité avec les déplacés de guerre ainsi que sa compassion, doublée d’encouragements, à l’ensemble de la population congolaise en cette période de dure épreuve.

Par DM Ngovoka, BENI
Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
20 × 28 =


error: Content is protected !!