Actualité

L’équipe mixte RDC-Kenya échange avec 56 groupes armés sur le retour de la paix dans l’Est du pays

Congo Rassure Share

L’équipe mixte RDC-Kenya échange avec 56 groupes armés sur le retour de la paix dans l’Est du pays


Après 10 jours d’une longue tournée à Goma, Bunia, Beni et Bukavu, l’équipe conduite par le Professeur Serge Tshibangu et l’ambassadeur du Kenya en RDC Georges Masafu, a échangé, le mercredi 25 mai, avec des représentants de 56 groupes armés locaux dont 20 ayant participé aux consultations de Nairobi et des représentants de 40 communautés locales incluant une confession religieuse (Catholique) et une association des femmes.

L'équipe mixte RDC-Kenya échange avec 56 groupes armés sur le retour de la paix dans l'Est du pays

Cette rencontre marque la fin de la mission de sensibilisation des groupes armés entamée le 16 mai dernier dans les provinces de l’Ituri, Nord et Sud-Kivu.

D’après la presse présidentielle, ces échanges ont eu lieu au cours d’une séance de briefing avec l’envoyée spéciale du secrétaire général de l’ONU et patronne de la MONUSCO, Bintou Keita.

« A ce stade, nous pensons avoir atteint l’objectif nous assigné par nos deux chefs d’Etat ( Félix Tshisekedi et Uhuru Kenyatta) », a dit le professeur Serge Tshibangu.

L’objectif, a-t-il rappelé, était de “transmettre le message du chef de l’Etat aux groupes armés à déposer immédiatement les armes et cela sans condition et de s’inscrire dans le programme DDR-CS”.

A l’en croire, l’autre message de fermeté était celui de “faire comprendre à tous les combattants armés que leur réinsertion collective au sein de l’armée nationale est une ligne rouge à ne pas franchir”. Mais aussi, il a rappelé que “la réconciliation devrait passer par une justice transitionnelle pour les auteurs des graves crimes”.

La même source renseigne aussi qu’au cours de cette tournée, la MONUSCO a été fortement impliquée avec notamment l’échange de l’information et le déplacement des équipes.

Après ce travail de sensibilisation, les deux équipes vont faire rapport à leurs chefs d’Etat respectifs qui, à leur tour, se retrouveront en conclave des chefs d’Etats de la EAC, précise la présidence

La présence de l’ambassadeur du Kenya se justifie par le fait que le président Uhuru Kenyatta pilote le volet politique de ce processus et son pays assure la facilitation de ce processus.

Daudi Amin
Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
4 ⁄ 1 =


error: Content is protected !!