Actualité

Les écoles fonctionnant avec des faux arrêtés seront désactivées ( Secrétariat Général EPST)

Congo Rassure Share

Par Christina Mk

Dans une lettre adressée aux gouverneurs de toutes les 26 provinces que compte la République Démocratique du Congo, le secrétaire général, au Ministère de l’enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), annonce la fermeture des écoles qui fonctionnant sur base des faux « arrêtés« .

Selon le secrétaire-général de l’EPST, Jean-Marie Mangobe, cette décision est consécutive aux diverses recommandations formulées par l’Inspection Générale des Finances à l’issue d’une mission effectuée au service de contrôle, d’encadrement de paie des Enseignants de l’EPST.

Déjà au début du mois de Mars, l’IGF avait demandé au Ministre de tutelle d’instruire le SECOPE de procéder à la désactivation des écoles fonctionnant avec de faux arrêtés, de leurs personnels, des agents avec des données d’identification irrégulières ainsi que des doublons.

La liste reprenant plus de 1000 écoles non conventionnées fictives à désactiver, a été également envoyée en annexe à la lettre adressée aux Gouverneurs de provinces.

Toutes les listes reprenant ces écoles qui fonctionnent illégalement en RDC pourront incessamment être mises sur la place publique.

Leur désactivation s’accompagnera principalement du retrait du fichier de paie des enseignants répartis sur le territoire national.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
36 ⁄ 18 =


error: Content is protected !!