Actualité

Lualaba : mystérieuse évasion des 40 détenus du cachot de Parquet près du tribunal de paix de Lubudi (Fungurume)

Congo Rassure Share

Lualaba : mystérieuse évasion des 40 détenus du cachot de Parquet près du tribunal de paix de Lubudi (Fungurume)


Plus de 40 détenus se sont évadés du cachot du Parquet près du tribunal de paix de Lubudi, situé dans la commune Urbano-Rurale de Fungurume, ce jeudi 15 septembre 2022, a indiqué le Chef du Parquet de Fungurume dans une dépêche de Topinfo. De quoi poser un certain nombre des questions sur les conditions de détention dans les cachots de cette cité.
Lualaba : mystérieuse évasion des 40 détenus du cachot de Parquet près du tribunal de paix de Lubudi (Fungurume)
Mystérieuse évasion des 40 détenus du cachot de Parquet près du tribunal de paix de Lubudi (Fungurume)

Le mystère reste entier sur l’évasion des 40 détenus dans un cachot du Parquet à Fungurume. Complicité ou pas? Le Chef du Parquet explique, qu’il s’agit de 40 personnes arrêtées pour plusieurs infractions notamment viols et vols, qui ont pris le large.

Selon Jacques Tshindemba, ces détenus ont réussi à s’évader après avoir étranglé l’un des policiers de garde, aux alentours de 18 heures. Des sources sur place indiquent, 4 personnes parmi les évadés du cachot du Parquet, ont été arrêtés par la Police Nationale Congolaise (PNC), qui continuent d’intensifier la patrouille pour retrouver les autres détenus évadés du cachot le jeudi 15 septembre, de Parquet près du tribunal de paix de Lubudi, à Fungurume.

Le commissaire principal, le Colonel colonel Jean-Jacques Mukeba, indique qu’un dispositif a été mis en place pour retrouver les 36 autres évadés. Les deux autres policiers qui étaient de garde ce jour-là, ont été arrêtés et interrogés, pour élucider les circonstances de cette évasion massive.

Pour sa part, le bourgmestre de la commune de Fungurume, Christian Mukunto se dit « inquiet » de cette situation. L’autorité communale embarrassée par cette faille sécuritaire en appelle, la population à la vigilance et de collaborer avec les services de sécurité, pour dénoncer tout cas suspect dans leurs milieux. Il prévient qu’une prime conséquente est mise en jeu pour tout celui qui fournira la bonne information au service de sécurité sur les évadés du cachot de Parquet.

Adrien Ambanengo | Lubumbashi

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
10 − 7 =


error: Content is protected !!