Actualité

Lubumbashi: Clôture de la formation en coupe-couture des filles-mères dans le cadre du projet « Kitumaini » appuyé par UNFPA

Congo Rassure Share

Lubumbashi: Clôture de la formation en coupe-couture des filles-mères dans le cadre du projet « Kitumaini » appuyé par UNFPA


Le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) a clôturé ce mercredi 29 juin 2022 à Lubumbashi, au centre de formation professionnelle Charité Christ-Roi, la session de formation des filles-mères et des femmes vulnérables, en coupe-couture et esthétique.

Plus de 400 filles-mères et femmes vulnérables issues de trois centres de formation professionnelle, qui n’avaient plus la chance de poursuivre un cursus formel de formation, ont suivi des enseignements en coupe-couture et esthétique.

Cette formation de 9 mois, s’est étalée sur une année-demi, suite à l’avènement coronavirus. Dans le cadre de ce projet dénommé : «Kitumaini» ( Espoir, ndlr en français), a été lancé en 2020 grâce à l’appui de l’UNFPA. Il s’est appesanti sue quatre axes majeurs à savoir: l’éducation sexuelle, le développement des compétences de vie courante, l’accès au service de la santé reproductive de qualité adaptée aux besoins des adolescents, ainsi que l’apprentissage des métiers des jeunes et adolescents.

Dans son mot de clôture, le Docteur Eugène Kongnyuy, représentant résidant de l’UNFPA/RDC, a loué l’initiative qui tombe à point nommé dans la province du Haut-Katanga. « Grâce à cette formation, les apprenantes ont pu développer leurs compétences à travers un métier de leur choix. Elles ont eu accès aux services de santé sexuelle et reproductive, et ont développé les connaissances en matière de formation sur la santé sexuelle et reproductive», a-t-il souligné.

Et de poursuivre : « c’est dans ce cadre de l’initiative Kitumaini, que UNFPA a appuyé la réhabilitation et l’équipement de trois centres de formation professionnelle et 5 centres de santé ciblés pour une meilleure prise en charge des apprenants ».

Par ailleurs, Docteur Eugène Kongnyuy a salué les investissements des autres partenaires techniques et financiers, sur la « complémentarité de l’initiative Kitumaini ».

Pour clore son propos, le Représentant pays de l’UNFPA/RDC, a lancé un plaidoyer au gouvernement congolais.

« Maintenant que le projet est entrain de prendre fin, mon plaidoyer est que le gouvernement puisse prendre le relais pour continuer à former les filles et les jeunes, parce qu’ils en ont besoin», a recommandé Docteur Eugene Kongnyuy.

Le Ministre provincial de la santé, Joseph Sambi Bulanda, représentant le Gouverneur du Haut-Katanga Jacques Kyabula, a rassuré le partenaire UNFPA et les autres, de pérenniser cet acquis.  « L’action gouvernementale va se poursuivre, pour pérenniser ce qui a été fait », a-t-il soutenu.

Tout en s’adressant aux lauréates, Joseph Sambi a déclaré : « tomber enceinte n’est pas la fin du monde, mais retourner sur la même habitude en tout moment, est une grosse erreur.»

Adrien AMBANENGO

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
26 ⁄ 13 =


error: Content is protected !!