Actualité

Manifestations anti-MONUSCO : Plusieurs morts et blessés en ville de Butembo

Congo Rassure Share

Manifestations anti-MONUSCO : Plusieurs morts et blessés en ville de Butembo


Des manifestations populaires ont  éclaté en ville de Butembo, en province du Nord-Kivu, ce mardi 26 juillet 2022. Ces protestations visent le départ de la Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) de la République Démocratique du Congo (RDC).

Manifestations anti-MONUSCO : Plusieurs morts et blessés en ville de Butembo
Des barricades ont été visibles sur les artères principales de la ville dès la matinée. Au stade Van Nevel ex Matokeo où devrait avoir lieu le culte d’action de grâce organisé par la société, les activités ont été perturbées par les manifestants. Ces derniers ont pris la direction de la base de la MONUSCO. Sur place certains ont pu transgresser la clôture.

Des altercations s’en ont suivis. Des éléments des forces de l’ordre et des militaires FARDC venus en appui ont tiré des balles à l’air et des gaz lacrymogènes pour dissuader la foule. La situation s’est dégénérée quelques heures plus tard avec l’usage des balles réelles par les casques bleus. Selon des témoins, les manifestants seraient infiltrés par des présumés miliciens Maï-Maï.

« Quand nous marchions, j’ai aperçu des personnes avec des armes à main. Elles essayaient de nous motiver pour franchir la porte de la base. Des échanges de tir ont suivi après. Ce sont certainement des Mai-Mai », a déclaré un manifestant.

Pour le moment, des sources non officielles dressent un bilan d’une dizaine de morts dont des manifestants et des casques-bleus de la MONUSCO. A côté de ces morts, une vingtaine de blessés ont été également signalés. De son côté, le commandant de la police de Butembo ne confirme ni n’infirme ce bilan. D’après le commissaire supérieur principal Polo Ngoma Di-Ntoto Jean-Paul, ce bilan est encore provisoire au regard de l’ampleur de la situation.

Contacté, le maire intérimaire de Butembo ajoute qu’il est encore difficile de donner le vrai bilan des manifestations. L’autorité urbaine promet communiquer dans les heures qui suivent.

La tension reste toujours tendue dans la soirée de ce même mardi aux alentours de la base de MONUSCO située à quelques mètres de la mairie de Butembo. Et les activités socio-économiques ont été paralysées toute la journée.

Par Martin Leku, BUTEMBO

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
24 + 23 =


error: Content is protected !!