Actualité

Marche contre la mission de l’ONU dans l’est de la RDC : La MONUSCO annonce que trois de ses éléments ont été tués par des “assaillants”

Congo Rassure Share

Marche contre la mission de l’ONU dans l’est de la RDC : La MONUSCO annonce que trois de ses éléments ont été tués par des “assaillants”


La Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) a annoncé avoir perdu trois de ses éléments lors des manifestations réclamant son départ du territoire congolais qui ont eu lieu mardi dans la ville de Butembo, au Nord-Kivu.

Marche contre la mission de l'ONU dans l'est de la RDC : La MONUSCO annonce que trois de ses éléments ont été tués par des “assaillants”

Dans un communiqué rendu public, la MONUSCO indique qu’un Casque bleu et deux membres de la police des Nations Unies ont été tués mardi à Butembo, au Nord-Kivu, lors d’une attaque contre la base de la MONUSCO dans cette ville.

La mission de l’ONU rapporte qu’un autre de ses éléments a été grièvement blessé par les assaillants qui ont violemment arraché des armes à des éléments de la police nationale congolaise avant de tirer à bout portant sur les casques bleus.

La MONUSCO, qui dit s’incliner devant la mémoire de ces valeureux soldats tombés au champ d’honneur et souhaite un bon et prompt rétablissement au Casque bleu blessé, condamne fermement cette attaque qui, selon elle, n’a aucune justification.

Elle rappelle que ses bases et installations sont inviolables en vertu de l’Accord sur le statut des forces entre les Nations Unies et le gouvernement de la République démocratique du Congo (SOFA) et de la Convention sur les privilèges et immunités des Nations Unies. La Mission rappelle à cet égard que les attaques contre son personnel, ses installations et ses opérations constituent des crimes de guerre susceptibles d’être poursuivis devant les tribunaux internationaux.

« Plusieurs informations faisant état de victimes parmi les assaillants circulent », indique la MONUSCO, tout en rappelant qu’elle a fait preuve de retenue face aux assaillants et aux attaques violentes contre ses bases et son personnel. Elle s’engage toutefois à « coopérer avec les autorités compétentes dans toute enquête qu’elles souhaiteraient mener pour établir les faits ».

Pour elle, ses éléments ont fait preuve de professionnalisme et de maîtrise dans chacune de leurs interventions en évitant toute effusion de sang. La MONUSCO remercie par ailleurs les autorités, les acteurs politiques et la société civile pour leur soutien aux côtés de la MONUSCO en ces moments difficiles et réitère son message de calme et de paix aux manifestants.

Par KMC, Kinshasa

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
29 − 6 =


error: Content is protected !!