Actualité

Marche contre la MONUSCO au Nord-Kivu : Mbusa Nyamwisi inquiet de la tournure des événements

Congo Rassure Share

Marche contre la MONUSCO au Nord-Kivu : Mbusa Nyamwisi inquiet de la tournure des événements


Le RCD/K-ML de Mbusa Nyamwisi Antipas, dit suivre avec beaucoup d’inquiétude le déroulement de scènes alarmantes consistant en des actes de violence, de pillage, de saccage et de vandalisme dirigés par un mouvement populaire contre le personnel et les biens de la Monusco.

Marche contre la MONUSCO au Nord-Kivu : Mbusa Nyamwisi inquiet de la tournure des événements
Dans une communication de ce mardi, le président de ce parti dit craindre que cette situation ne plonge le pays dans une impasse sans issue favorable. Le RCD/K-ML réagit aux violences qui ont entraîné la mort de plusieurs hommes, des blessures, le pillage systématique des biens et équipements de la MONUSCO, y compris le pillage d’un camp de transit des ex-combattants en quête de désarmement basé à Goma, et l’incendie des installations abritant les différents services et le personnel de la Mission des Nations Unies à Goma et Butembo.

Ce parti politique appelle à la cessation immédiate des actes de violence car ils restent condamnables quel qu’en soit le motif, en ce sens qu’ils semblent clairement plonger le pays dans un chaos sans issue. Toutefois, le famille politique de Mbusa Nyamwisi dit comprendre l’exaspération de la population des Provinces de Nord-Kivu et Ituri qui peine à retrouver la paix et la sécurité qu’elle attend depuis longtemps.

Le RCD-KML rappelle que la responsabilité première de l’instauration de la paix et de la sécurité dans cette partie du pays et sur l’ensemble du territoire national incombe aux Forces de Défense et de Sécurité de la République, qui méritent aujourd’hui d’être réformées afin de les rendre à la hauteur des défis sécuritaires du présent et du futur.

Pour cette famille politique, l’intervention des Casques Bleus de la MONUSCO et des forces armées étrangères, présentes et futures, invitées par le Gouvernement congolais, n’est que complémentaire et subsidiaire. Elle soutient et encourage donc les efforts politiques et diplomatiques du gouvernement et les efforts des FARDC et de ses alliés pour éliminer les ADF mais aussi pour libérer la ville de Bunagana et ses environs des mains des rebelles du M23.

Le parti reste solidaire avec les populations du NORD-KIVU et de l’ITURI en proie à des massacres caractérisés par une cruauté sans précédent et exige une réponse appropriée plutôt que la recherche permanente de boucs émissaires. Il a appelé l’ensemble de la population congolaise, notamment celle de l’Est du pays, à agir de manière plus rationnelle et avec un plus grand sens de responsabilité afin de ne pas tomber dans le piège de nos ennemis qui ne sont intéressés que par le départ de la Monusco.

« Adoptons une attitude positive malgré la précarité de la vie et gardons la tête haute, en plaçant notre espoir en Dieu, malgré les tribulations du moment », a souligné Antipas MBUSA NYAMWISI.

Par KMC, KINSHASA

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
26 − 21 =


error: Content is protected !!