Actualité

Meurtre des manifestants au Nord-Kivu : La Lucha exige une enquête et une poursuite judiciaire contre certains casques bleus de la Monusco

Congo Rassure Share

Meurtre des manifestants au Nord-Kivu : La Lucha exige une enquête et une poursuite judiciaire contre certains casques bleus de la Monusco


Nord-Kivu/Marche contre la MONUSCO : Le gouverneur militaire appelle au calme et à la retenueRéagissant aux dégâts humains enregistrés au cours des manifestations populaires contre Monusco, le mouvement citoyen lutte pour le changement (LUCHA) condamne le meurtre de plusieurs manifestants et exige une enquête urgente en vue d’identifier et de poursuivre en justice les casques bleus de la Monusco, les membres des services de sécurité congolais ainsi que toute autre personne qui seraient impliqués dans ces violences.

« Nous rendons un vibrant hommage aux congolais tués et blessés par les casques bleus de la Monusco et appelons le gouvernement congolais à prendre en charge leurs obsèques et soins médicaux, » indique ce mouvement citoyen dans une déclaration officielle publiée ce Mardi 26 Juillet.

Pour ce mouvement pro-démocratie, le gouvernement congolais devrait accompagner le rapatriement rapide des contingents de la mission des nations unies au lieu de condamner une population longtemps meurtrie par l’inaction et la complicité de la Monusco, indique la Lucha.

À ce mouvement de réitérer que le combat pour le départ de la Monusco est noble et légitime au vu de l’inefficacité de la force onusienne et de la détérioration de la situation sécuritaire dans la partie Est du pays.

Au moins 15 civils ont été tués depuis le début des manifestations anti-Monusco ce lundi 25 Juillet à en croire le gouvernement congolais. Ce bilan se répartit entre les villes de Goma et Butembo ainsi que la cité de Kanyabayonga. Ce Mardi, deux éléments de la population des nations unies et un casque bleu ont également été abattus par les manifestants à Butembo.

Pendant que le gouverneur militaire appelle au calme et à la retenu tout en interdisant les manifestations, les soulèvements qui se sont enregistrés à Goma et Butembo risquent de contaminer les autres agglomérations de la province et même les provinces voisines suite à la forte mobilisation qui caractérise les manifestants.

Nicole Lufungi

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
28 × 2 =


error: Content is protected !!