Actualité

Ne pas placer le Sud-Kivu en état de siège c’est laisser un refuge aux groupes armés ( Collectif des citoyens indignés)

Congo Rassure Share

 


Ne pas placer le Sud-Kivu en état de siège c’est laisser un refuge aux groupes armés ( Collectif des citoyens indignés)

 


Par Lwanzo K.Congorassure

L’état de siège a commencé depuis le jeudi 7 mai dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Dans une lettre adressée au Président de la République, le collectif des citoyens indignés du Sud-Kivu se dit surpris et presque déçu que leur province ne soit pas retenue, à l’instar du Nord-Kivu et de l’Ituri, pour être en état de siège.

La lettre ouverte qui porte la signature du représentant du collectif, Augustin Ntayitunda, indique dès le départ que tous les congolais partagent le souci du Chef de l’Etat de voir revenir la paix à l’Est.

Toutefois, le président du collectif des citoyens indignés, se demande pourquoi le Sud-Kivu, qui fait face à une insécurité grandissante depuis plusieurs années, est mis de côté quand il s’agit des provinces à mettre en état de siège.

« Nous nous demandons si c’est par omission ou par manque d’un interlocuteur sérieux que la province du Sud-Kivu n’a pas été concernée par l’état de siège » se questionne Augustin Ntayitunda. Avant de rappeler que c’est depuis plus de deux décennies que le Sud-Kivu est un autre épicentre des massacres.

« Ne pas placer le Sud-Kivu dans les mêmes conditions que le Nord-Kivu et l’Ituri, c’est demander aux terroristes et aux groupes armés de s’y réfugier en attendant la fin des opérations dans les deux provinces concernées » souligne t-il.

Augustin Ntayitunda indique que le Sud-Kivu a un motif ultime qui le place automatiquement sur la liste des provinces à mettre en état d’urgence : « l’insécurité et les massacres dans les territoires de Kalehe, Uvira, Mwenga, et Fizi. »

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
18 − 8 =


error: Content is protected !!