Actualité

New-York : Félix Tshisekedi évoque la présence dans l’armée des officiers qui obéissent à leurs anciennes autorités

Congo Rassure Share

New-York : Félix Tshisekedi évoque la présence dans l’armée des officiers qui obéissent à leurs anciennes autorités


Les Forces Armées de la RD Congo (FARDC) sont une armée hétérogène composée de plusieurs branches dont les ex-Forces Armées Zaïroises, les Kadogos de l’AFDL et des éléments issus de différentes rébellions, le résultat d’un brassage et d’un mélange après plusieurs accords et négociations, a admis le président congolais Félix Tshisekedi dans une interview à France 24 et RFI à New York le vendredi 23 septembre 2022.
New-York : Félix Tshisekedi évoque la présence dans l’armée des officiers qui obéissent à leurs anciennes autorités
Félix Tshisekedi évoque la présence dans l’armée des officiers qui obéissent à leurs anciennes autorités

Félix Tshisekedi considère les FARDC comme plusieurs corps dans un seul corps, admettant que plusieurs officiers de l’armée congolaise continuent à obéir à leurs anciennes autorités. En abordant cette question, le président congolais a souligné que cette situation doit être réglée par un long processus de séparation de ce qu’il a appelé les “Bons grains de l’ivraie.”

Il dit avoir bon espoir de réussir cette réforme de l’armée congolaise, car selon lui, le pays a déjà mis en place une loi de programmation militaire qui permettra une meilleure prise en charge des besoins des militaires congolais. Félix Antoine Tshisekedi poursuit en disant que cela permettra “… d’accorder plus d’attention à son fonctionnement, de savoir quels sont les éléments qui peuvent y poursuivre leur carrière et ceux qui doivent être extirpés afin d’impulser une nouvelle dynamique. C’est une tâche longue et ardue, dont les résultats ne seront pas immédiats”.

C’est pourquoi le Président Tshisekedi justifie le recours de la RDC aux forces “des pays amis” qui, selon lui, peuvent accompagner le pays dans cette tâche. Par ailleurs, il a reconnu la bravoure des FARDC avec la présence en leur sein d’éléments qui méritent les hommages de la Nation. Il a indiqué à l’occasion être convaincu qu’il y a plus de soldats qui travaillent dans le bon sens pour le pays que de brebis galeuses.

A noter que quelques jours avant cette sortie médiatique du chef de l’Etat congolais dans laquelle il a parlé de l’armée congolaise, le lieutenant-général Philémon Yav a été interpellé par la justice militaire après une accusation de collaboration avec le régime rwandais pour faciliter la progression des rebelles du M23 vers la ville de Goma. Cet officier de l’armée congolaise commandait les opérations militaires contre cette rébellion dans plusieurs zones du territoire de Rutshuru, dont Bunagana qui est occupé depuis trois mois par les rebelles.

Diddy MASTAKI

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
24 ⁄ 3 =


error: Content is protected !!