ActualitéSécurité

Nord-Kivu : Ce ne sont pas les mouvements citoyens qui accréditent les ONGs en RDC ( Carly Nzanzu)

Congo Rassure Share

Par Christina Mk

Le gouverneur du Nord-Kivu Carly Nzanzu a animé ce 7 avril, conjointement avec la société civile du Nord-Kivu et l’acteur politique Patrick Bahala, un café de presse autour de l’insécurité dans l’entité administrative sous son autorité.

Face aux critiques et différentes manifestations organisées pour tirer l’attention des décideurs sur la situation sécuritaire au Nord-Kivu et demander le départ des Nations Unies, Carly Nzanzu explique que “la province qu’il dirige est instable depuis 30 ans” , et “plusieurs habitants bénéficient de la solidarité internationale à travers des ONGs”. Le numéro un de la province estime que vouloir s’attaquer à ces organisations revient à jouer les jeux de l’ennemi.

L’exécutif provincial explique également que l’autorisation du fonctionnement des organismes internationaux en RDC est de l’apanage exclusif du gouvernement central. “ Ce ne sont pas les mouvements citoyens et les groupes de pression qui accréditent les ONGs en RDC. C’est l’État Congolais.La liberté des uns ne doit pas restreindre les droits des autres” rappelle Carly Nzanzu.

Pour le gouverneur du Nord-Kivu, qui informe que la FIB de la MONUSCO sera renforcée dans les tous prochains jours, “la MONUSCO dans sa mission de réaction fait peur aux groupes armés qui s’agitent”. En lieu et place des manifestations, il encourage “l’activation des systèmes de sécurité communautaire dans la région de Beni” en vue de renforcer le mariage entre la population et les militaires.

Carly Nzanzu exhorte aux mouvements des jeunes d’être très attentifs et vigilants pour éviter toute infiltration de l’ennemi : “Les ADF peuvent envoyer les leurs dans des mouvements citoyens et groupes de pression pour déstabiliser la quietude de la population. Que les jeunes ouvrent bien les yeux pour ne pas tomber dans les stratégies de l’ennemi.”

En rapport avec les services habilités à combattre les ennemis de la paix, le gouverneur estime que “les services de sécurité doivent être dotés des moyens adéquats” pour bien mener la guerre contre les ADF à Beni.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
11 + 16 =


error: Content is protected !!