Actualité

Nord-Kivu : Deux journées ville morte annoncées par la société civile pour exiger la fin de l’état de siège et le départ de la MONUSCO

Congo Rassure Share

Nord-Kivu : Deux journées ville morte annoncées par la société civile pour exiger la fin de l’état de siège et le départ de la MONUSCO


La société civile du Nord-Kivu annonce deux journées ville morte lundi 26 et mardi 27 septembre 2022 pour exiger la fin de l’état de siège et le départ de la MONUSCO suite à leur bilan « très mitigé ».
Nord-Kivu : Deux journées ville morte annoncées par la société civile pour exiger la fin de l'état de siège et le départ de la MONUSCO
Deux journées ville morte annoncées par la société civile pour exiger la fin de l’état de siège et le départ de la MONUSCO

Dans une conférence de presse tenue à Goma ce mardi, les forces vives expriment leur regret de constater que la cité de Bunagana et d’autres localités du Nord-Kivu restent sous l’emprise des forces négatives et groupes armés locaux malgré l’état de siège et la MONUSCO dont la mission principale était le retour de la paix.

Parmi d’autres actions envisagées, c’est des sit-in aux sièges des institutions provinciales, des messes et d’autres actions de pression afin de contraindre les autorités à trouver des solutions rapides au problème d’insécurité dans cette partie du pays.

À défaut de satisfaire à cette demande des forces vives, les populations seront appelées à observer une désobéissance fiscale suite au tissu économique déjà fragilisé par la situation sécuritaire au Nord-Kivu.

Daudi Amin

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
20 ⁄ 5 =


error: Content is protected !!