Sécurité

Nord-Kivu/Ituri : Dix-huit civils tués par des combattants ADF dans les territoires de Beni et Irumu

Congo Rassure Share

Nord-Kivu/Ituri : Dix-huit civils tués par des combattants ADF dans les territoires de Beni et Irumu


Le bilan de l’incursion des combattants d’Allied Democratic Forces (ADF) du dimanche 20 novembre 2022 est revu à la hausse, il passe de seize (16) à dix-huit (18) civils tués dans deux territoires dont Beni (Nord-Kivu) et Irumu (Ituri).
Nord-Kivu/Ituri : Dix-huit civils tués par des combattants ADF dans les territoires de Beni et Irumu
Dix-huit civils tués par des combattants ADF dans les territoires de Beni et Irumu

La nouvelle à été livrée mercredi 23 novembre 2022 à la rédaction de Congorassure.cd par Christophe Munyanderu, coordonnateur de la Convention pour le Respect des Droits Humains (CRDH) antenne d’Irumu.

“C’est depuis le dimanche 20 novembre 2022 qu’ils ont encore tué des civils dans ces agglomérations dont le bilan provisoire passe de 16 à 18 civils tués où certains corps ont été récupérés par les volontaires tandis que d’autres corps jusque-là restent sur le lieu de drames. Ces présumés ADF ont réussi à tuer 18 civils dans différentes agglomérations du territoire de Beni et Irumu dont 5 à Akwekwe, 2 à Moliso Makwakwa et 9 à Kalalangwe, entité située entre le Nord-Kivu et l’Ituri et deux autres corps viennent d’être retrouvés à Bekembela en Ituri”, a fait savoir Christophe Munyanderu.

À lui d’ajouter : “depuis que les ADF ont commencé à s’attaquer aux civils agriculteurs du côté Ouest de nos deux territoires Beni et Irumu, la convention pour le Respect des droits humains n’a jamais enregistré une opération militaire vers le côté Ouest où les populations civiles sont lâchement tuées, massacrés les unes et autres portées disparues sans aucune suite, c’est pourquoi il est encore possible de lancer des opérations de traque de ces ADF et leurs supplétifs pour permettre à la population civile de vaquer librement à ses occupations.”

C’est ainsi que la CRDH/Irumu à travers son coordonnateur Christophe Munyanderu appelle les populations civiles qui partent dans ces contrées d’éviter d’aller en profondeur, mais aussi de rester toujours très vigilantes.

DM Ngovoka

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
29 + 28 =


error: Content is protected !!