Actualité

Nord-Kivu: le mouvement Rien sans les femmes en sit-in au bureau de la CIRGL pour exiger le retour de la paix

Congo Rassure Share

Nord-Kivu: le mouvement Rien sans les femmes en sit-in au bureau de la CIRGL pour exiger le retour de la paix


Le mouvement « riens sans les femmes Nord-Kivu » a été ce mercredi 8 juin 2022 en sit-in devant le local de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs « CIRGL » pour exiger l’implication de cette structure dans le processus de la paix durable dans la province du Nord-Kivu.

Habillées en tenue noire, signe des plusieurs deuils vécus, des banderoles rouges signifiant le sang des patriotes qui ont perdu la vie dans les atrocités vécues dans le territoire de Beni et sur l’attaque des rebelles du M23 dans le Rutshuru et Nyiragongo, ces femmes se disent être fatiguées de la résurgence des tueries que subit la paisible population.

Approchée par la rédaction de Congorassure.cd, une femme trop touchée par la situation actuelle au Nord-Kivu, lance un appel aux pays voisins à cultiver la paix avec la République démocratique du Congo .

 » Nous manquons quoi faire, c’est pourquoi nous nous sommes dit qu’il fallait qu’on se leve pour parler de la situation de notre pays qui nous laisse de veuves et orphelines. Nous appelons les pays voisins de cultiver la paix avec nous pour le bien-être de tous « , explique-t-elle d’un ton de regret.

Reçu par la CIRGL, le mouvement Rien sans les femmes section du Nord-Kivu dirigé par madame Nelly Kyeya a déposé son mémorandum qui indique les recommandations que cette structure demande à la conférence internationale sur les régions des Grands Lacs.

Ici certains des propositions du mouvement rien sans les femmes :

« Rappeler aux pays concernés des attaques à la RD Congo qu’aucune conclusion d’affaire devrait coûter la vie d’un seul congolais; et que les négociations des passations des marchés avec les multinationales et pays étrangers ne devraient être centrer entre les systèmes gagnant-gagnant. Et les africains devraient se soutenir mutuellement dans les affaires. L’hospitalité et le bon coeur de la RD Congo ne doit pas faire de notre pays un champ de bataille pour les problèmes 100% sous la responsabilité du pays voisin le Rwanda. Contribuer à encourager les résistant à seulement passer par les élections pour arriver à gérer la RD Congo. Ainsi, donc ne pas faciliter un quelconque dialogue pouvant aboutir à un quelconque partage de pouvoir », Peut-on lire sur leur mémorandum.

Prenant la parole, le commandant second du mécanisme conjoint de vérification et échange de la CIRGL, Khalid Mohammed Ibrahim a indiqué que sa structure est aussi inquiète de la situation qui se passe au Nord-Kivu. Celui-ci a indiqué qu’il déposera l’information à son hiérarchie enfin de trouver des réponses aux recommandations proposées par le mouvement Rien sans les femmes.

Gloiredo Ngise.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
13 × 20 =


error: Content is protected !!