ActualitéSociété

Nord-Kivu : “Les massacres de Beni ont fait de plusieurs femmes des veuves, elles sont abandonnées avec leurs enfants sans assistance” (Maître Maguy Panza)

Congo Rassure Share

Nord-Kivu :  “Les massacres de Beni ont fait de plusieurs femmes des veuves, elles sont abandonnées avec leurs enfants sans assistance” (Maître Maguy Panza)


Par Martin Leku –CongoRassure

En marge de la célébration de la journée internationale des veuves, Maitre Maguy Panza, présidente de Solidarité des Associations Féminines pour les Droits de la Femme et de l’enfant (SAFDF), déclare que cette catégorie des personnes restent marginalisées dans la région du grand Nord-Kivu.

Au cours d’une interview qu’elle a accordée mercredi 23 juin 2021, Maitre Maguy Panza a d’abord expliqué que l’adoption de cette journée par l’Assemblée Général des Nations-Unies est une demande du Gabon.

Elle a été instituée en 2011 dans l’objectif de promouvoir et protéger les personnes marginalisées, en particulier les veuves.

L’attention a été plus accordée aux veuves compte tenu des difficultés qu’elles endurent après le décès de leurs maris, a fait savoir la présidente de la SAFDF.

« La journée du 23 juin consacrée à la veuve a commencé à être célébrée à partir de 2011. Nous devons cette journée à une dame qui s’appelle Sylvia Bongo. C’était à partir de sa fondation qui s’occupait surtout de la promotion et la protection des personnes marginalisées. L’expérience dans nos communautés a prouvé que les problèmes que rencontre la veuve sont vraiment plus nombreux que ceux du veuf », a contextualité Maitre Maguy Panza.

Cette activiste des droits de la femme a, ensuite, peint un tableau sombre de la situation de vie des femmes veuves dans la partie nord. Elle a indique qu’avec les massacres de Beni, cette situation devient désastreuse. Maitre Maguy Panza l’a expliquée par le fait que plusieurs se retrouvent abandonnées avec les enfants sans aucune assistance juridique et humanitaire après la mort de leurs maris.

« Aujourd’hui, le nombre des veuves a augmenté. Et ces veuves se trouvent en situation de déplacement. Elles sont accompagnées de leurs enfants. Ces gens n’ont pas des revenus, elles ne peuvent plus accéder à leurs champs. Toute la charge leur revient et vous les verrez sillonner la ville en train de mendier. Le gouvernement semble abandonner cette catégorie de personnes. Quand nous voyons, il y a tout un arsenal juridique, nous allons citer par exemple le protocole de la SADEC sur le genre et le développement, notre code de la famille qui essaye de parler de la protection de la veuve », a signifié la présidente de la SAFDF. Pour elle, il est urgent que le gouvernement intervienne dans la protection de cette catégorie de la population.

La journée internationale des veuves a été célébrée pour l’année 2021, sous le thème : « Éliminez les violences à l’égard des veuves, améliorez leurs condition de vie ».

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
27 − 18 =


error: Content is protected !!