ActualitéEconomieSociété

Nord-Kivu : Paralysie des activités à Butembo pour réclamer le départ de la MONUSCO

Congo Rassure Share

Par Martin Leku 

Les activités socioéconomiques, étatiques et paraétatiques ainsi que scolaires et académiques sont paralysées en ville de Butembo, au Nord-Kivu, la journée de ce lundi 5 avril 2021. Cette paralysie fait suite à l’appel des certaines associations de Butembo-Lubero décrétant 10 jours des «actions des grandes envergures » pour réclamer le départ de la Monusco de cette région.

Cet avant-midi, au centre-ville, boutiques, magasins, pharmacies sont fermés. Le marché central est quasi désert car marchands et les clients ont décidé de répondre à l’appel de ces associations.

Néanmoins, quelques femmes vendeuses des légumes tentent tant bien que mal d’étaler leurs marchandises et certains bistrots fonctionnent à moitié fermés. Le transport en commun à son tour ne tourne pas comme d’habitude et les maisons des télécommunications et les banques n’ont pas ouvert leurs portes.

À la mairie comme dans toute la ville de Butembo, des agents de services étatiques et paraétatiques n’ont pas répondu présent à leurs postes de travail. Des ONG locales se sont alignées malgré elles, derrière l’appel de ces associations de Butembo-Lubero.

Les apprenants des différentes écoles de Butembo ont également été contraints de rester à la maison. Au même titre que les enseignants qui ne se sont pas présentés à leurs établissements scolaires respectifs. Dans quelques instituts supérieurs et universités ouverts, les activités tournent au ralenti.

Des policiers et militaires sont commis dans tous les coins chauds de la ville pour pallier à toute éventualité. Aux entrées de l’hôtel de ville et de la base de la Monusco, des dispositifs sécuritaires y sont placés.

L’accès à ces zones est strictement interdit sauf pour les journalistes et les agents de la mairie et de la Monusco.

Des groupes de jeunes ont barricadé le boulevard Joseph Kabila au niveau de Furu dans la partie Nord de la ville. Mais la police est vite intervenue pour dégager la route.

Lire également : Plusieurs associations de Butembo-Lubero exigent le départ de la MONUSCO dans dix jours!

Ce même lundi, des militants de Lutte pour le Changement (Lucha) section de Butembo et ceux du mouvement Anti-Gang ont organisé une marche pacifique qui a chuté à la Monusco Butembo . Ces mouvements citoyens projettent un sit-in de trois jours devant ce bureau.

Réagissant à cette paralysie, le gouverneur du Nord-Kivu Carly Nzanzu exhorte la population à ne pas répondre à l’appel de grever 10 jours consécutifs. Au risque de tomber dans des infractions individuelles, il appelle les organisateurs à être plus responsables et à privilégier l’unité en lieu et place de donner une brèche à l’ennemi pour la déstabilisation du pays.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
25 × 20 =


error: Content is protected !!