Actualité

Nord-Kivu : « une vingtaine des civils tués par balles ou à la machette par le M23 entre le 19 et 21 juin 2022 à Rutshuru » ( déclaration société civile)

Congo Rassure Share

Nord-Kivu : « une vingtaine des civils tués par balles ou à la machette par le M23 entre le 19 et 21 juin 2022 à Rutshuru » ( déclaration société civile)


Dans une déclaration de 8 membres de la société civile, coordination territoriale de Rutshuru, il est reporté qu’une vingtaine des civiles ont été tués par balles ou à la machette par le M23 et leurs alliés Rwandais dans les villages de Ruvumu et Kisigari entre le 19 et 21 juin dernier au Nord-Kivu. 

Dans ce document exploité par la rédaction de Congorassure.cd, ces structures citoyennes parlent de « crime grave et crime contre l’humanité  » qu’a fait subir ces rebelles aux paisible populations.

« Ces massacres, que nous considérons comme un crime de masse, crime contre l’humanité… viennent de s’ajouter celui commis par ces mêmes terroristes en larguant des bombes sur une école « l’institut saint gilbert de Biruma » qui avait causé la mort de deux enfants et un blessé grave le 10 juin 2022 vers 16h30. »

Et d’ajouter, « étant très consternée par cette criminalité à outrance, la Société Civile Forces Vives ne cesse d’alerter sur un probable génocide en exécution en territoire de Rutshuru et interpelle les Autorité tant au niveau Nation qu’international à la prise de conscience, chacune dans ses responsabilités pour protéger les populations » lit-on sur ce document.

En effet, les sociétés civiles de Rutshuru a invité la population de rester soudée et patriote en dénonçant l’ennemi, de ne pas céder aux intimidations de ces terroristes et de rester confiant à son armée.

Gloiredo Ngise, Nord-Kivu

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
6 + 11 =


error: Content is protected !!