ActualitéPolitique

Nord-Kivu : Vers la déstabilisation du Gouverneur Carly Nzanzu Kasivita ?

Congo Rassure Share
Par Chance P.

Le 30 mai prochain, le Gouverneur Carly Nzanzu Kasivita aura totalisé ses deux ans à la tête de la province du Nord-Kivu. Sans rétrocession, celui-ci fait la politique de ses moyens pour répondre aux besoins de la population.

Mais selon plusieurs sources, un groupe des députés provinciaux n’auraient juré que sur son départ. Ces derniers l’accuseraient de « détournement de deniers publics, de megestion et d’incompétence notoire« . Ils souhaitent que Carly Nzanzu Kasivita soit remplacé par un autre Gouverneur « qui aura les deux pieds sur terre » face aux multiples défis de la province du Nord-Kivu .

Mais déjà, dans l’opinion, plusieurs analystes politiques crient à la théorie du complot contre un Gouverneur « qui donne le meilleur de lui-même pour une province qui connait des défis sécuritaires depuis belle lurette ».

Certains députés tenteraient de contraindre le président de l’Assemblée provinciale à inscrire l’examen de la motion de défiance contre le Gouverneur Carly Nzanzu Kasivita sur les matières à débattre pendant cette session de mars.

Soucieux de la stabilité des institutions provinciales, le président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu userait de sa sagesse pour traiter Cette question très sensible en cette période où la province a besoin de l’implication des députés et de l’exécutif pour trouver des solutions au problème de l’insécurité.

Le contrôle parlementaire étant parmi les matières inscrites dans le calendrier de la session de Mars, certains estiment que la motion pourrait être débattue alors que d’autres estiment qu’elle serait simplement étouffée.

Pendant ce temps, des réunions d’orientation se multiplient dans des états-majors des partis politiques. Plusieurs députés auraient été invités par leurs partis pour recevoir des mots d’ordre. À cela s’ajoute le problème d’arriérés de salaires des députés provinciaux du Nord-Kivu qui n’ont rient reçu de Kinshasa depuis maintenant plus de 15 (quinze) mois. La dotation de 26% que l’Assemblée provinciale reçoit du Gouvernement provincial pour son fonctionnement poserait aussi problème ces derniers temps.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
9 + 8 =


error: Content is protected !!