Société

Nyiragongo : bien que dans des mauvaises conditions, 153 enfants déplacés bénéficient aussi de l’éducation à l’école Primaire MBOGA

Congo Rassure Share

Nyiragongo : bien que dans des mauvaises conditions, 153 enfants déplacés bénéficient aussi de l’éducation à l’école Primaire MBOGA


C’est depuis l’ouverture de l’année scolaire 2022-2023 sur toute l’étendue du territoire de la République Démocratique du Congo intervenue le 05 septembre dernier que les écoliers de l’école primaire Mboga étudient dans des conditions défavorables suite à la présence des déplacés de la guerre du M23 qui continuent jusqu’à présent à occuper leurs salles de classe.
Nyiragongo : bien que dans des mauvaises conditions, 153 enfants déplacés bénéficient aussi de l'éducation à l'école Primaire MBOGA
Nyiragongo : bien que dans des mauvaises conditions, 153 enfants déplacés bénéficient aussi de l’éducation à l’école Primaire MBOGA

L’école Primaire Mboga est située à Kanyaruchinya dans le territoire de Nyiragongo, nous sommes en province du Nord-Kivu, une province sous état de siège suite à l’insécurité grandissante qui la caractérise à l’Est du Pays, elle a inscrit 153 enfants déplacés de guerre pour que ces derniers bénéficient des enseignements comme tant d’autres.

Des déplacés de guerre occupent ces salles de classe depuis plusieurs mois maintenant, n’ont jusque-là pas encore trouvé d’autres endroits où ils peuvent s’installer, certains d’entre eux parlent même du désespoir qui les anime, ne voyant pas une assistance qui proviendrait de qui que ce soit.

À l’E.P Mboga, les activités scolaires 2021-2022 s’étaient clôturées dans un climat non conforme, pendant que les salles de classe étaient déjà partagées avec les déplacés de guerre qui venaient de fuir les combats entre les M23 et les FARDC.

À l’ouverture de l’année scolaire 2022-2023 depuis le 05 septembre, aucune solution n’était déjà trouvée par les autorités provinciales, ni nationales pour permettre aux enfants d’étudier dans de bonnes conditions, ainsi trouver un endroit favorable pour les déplacés.

Cette situation qui continue à s’observer jusqu’à présent, déconcentre ceux qui apprennent car même pendant les heures de cours, des mouvements de vas et viens qui se font, difficile pour les écoliers d’écouter attentivement les enseignants.

Situation alarmante de la part du directeur de cette école, Mr BIMENYIMANA Pascal, celui-ci demande au gouvernement congolais de trouver en toute urgence, un autre endroit où peuvent camper ces déplacés de guerre et laisser la place aux écoliers en vue de leur permettre d’étudier dans des bonnes conditions.

D’après BIMENYIMANA Pascal, l’école a un effectif de 453 enfants inscrits parmi lesquels, 153 enfants déplacés qui n’avaient plus la possibilité de se retrouver dans leurs écoles respectives.

Emmanuel MWENE

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
19 × 5 =


error: Content is protected !!