Actualité

Plus de 60 ans après, pour Georges Kapiamba, peu d’efforts ont été faits pour lutter contre la corruption en RDC

Congo Rassure Share

Plus de 60 ans après, pour Georges Kapiamba, peu d’efforts ont été faits pour lutter contre la corruption en RDC


Par Enoch David –CongoRassure

Pour Georges Kapiamba, peu d’efforts ont été faits pour lutter contre la corruption, le blanchiment d’argent et le détournement de fonds publics.

Selon lui, il faut noter que depuis plus de 60 ans, c’est à peine une année ou même quelques mois que la République démocratique du Congo enregistre des décisions condamnant de hauts responsables de l’État pour des actes de corruption et de détournement de fonds publics.

Le président de l’ONG ACAJ estime que beaucoup reste à faire. Il propose de ce fait l’adaptation du cadre juridique pour réprimer tous les actes de corruption et de détournement de fonds publics.

M. Georges Kapiamba affirme également que ce cadre existe. «  En ce qui concerne le blanchiment d’argent, nous avons la loi de 2004 qui est une bonne loi qui peut permettre aujourd’hui, si elle est suffisamment appliquée et que la CENAREF dispose des moyens suffisants, je crois que nous pourrons mettre hors d’état de nuire les auteurs et complices du blanchiment d’argent et ce qui concerne la corruption sous toutes ses formes, y compris le détournement des deniers publics « , explique-t-il.

Pour lui, il est absolument nécessaire aujourd’hui « d’adapter le cadre juridique de la RDC à la nouvelle forme de corruption et de penser également à la sanction pénale« .

61ème anniversaire de l’indépendance de la RDC : « Le pays a échoué sur le plan économique » Noël Tshiani

 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
22 × 10 =


error: Content is protected !!