Sécurité

Pour l’ambassadeur de l’Union européenne en RDC, « aucune négociation n’est possible avec des groupes armés qui refusent de déposer les armes »

Congo Rassure Share

Pour l’ambassadeur de l’Union européenne en RDC, « aucune négociation n’est possible avec des groupes armés qui refusent de déposer les armes »


Dans une série d’échanges mercredi sur le réseau social Twitter à propos de la situation en République démocratique du Congo et de la montée des tensions avec son voisin, le Rwanda, l’ambassadeur de l’Union européenne à Kinshasa a déclaré qu’aucune négociation n’est possible avec les groupes armés qui refusent de se rendre.

Pour l'ambassadeur de l'Union européenne en RDC, "aucune négociation n'est possible avec des groupes armés qui refusent de déposer les armes"

Jean-Marc Châtaigner répondait à la question de savoir si le gouvernement congolais devait négocier avec tous les groupes rebelles qui sévissent sur son sol, notamment les FDLR, les ADF et le mouvement du 23 mars, récemment qualifié de « groupe terroriste » par les autorités de Kinshasa.

« Non, aucune négociation n’est possible avec des groupes armés qui refusent de déposer les armes. Il n’y a pas de négociation politique possible. La reddition, sans amnistie et sans intégration dans les FARDC, est le préalable absolu », a répondu le diplomate européen.

Jean-Marc Châtaigner a également exprimé son soutien à l’Union africaine ainsi qu’au Sénégalais Macky Sall et à l’Angolais João Lourenço pour leurs efforts visant à apaiser les tensions dans l’est de la République démocratique du Congo.

« Une action commune et résolue. Et le processus de Nairobi est indispensable pour mettre fin aux attaques et exactions des groupes armés M23, ADF, CODECO, FDLR », a déclaré le représentant de l’Union européenne au Congo-Kinshasa.

Par ailleurs, revenant sur la question des négociations avec le M23, Jean-Marc a rappelé que le processus de Nairobi, qui est mené par le gouvernement congolais et celui du Kenya, a une double composante.

« Le processus de Nairobi a un double volet, politique et militaire, mais ce n’est pas un processus de négociation », a-t-il en outre glissé, sans donner beaucoup plus de détails.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
2 × 30 =


error: Content is protected !!