Actualité

Production des câbles électriques « Made in RDC » : Félix Tshisekedi salue son démarrage sous l’encadrement du Ministre de l’Industrie

Congo Rassure Share

Production des câbles électriques « Made in RDC » : Félix Tshisekedi salue son démarrage sous l’encadrement du Ministre de l’Industrie


Le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi a salué le démarrage en juin 2022, sous l’encadrement du Ministère de l’Industrie, de la production par PROTON, une société de droit Congolais, des câbles électriques « Made in RDC » à partir du cuivre congolais, en particulier le cuivre cathodique produit au Haut-Katanga.
Production des câbles électriques « Made in RDC » : Félix Tshisekedi salue son démarrage sous l'encadrement du Ministre de l'Industrie

Pour le Président de la République, Félix Tshisekedi, cette réalisation, motif de fierté pour tous les Congolais, s’inscrit parfaitement dans la stratégie de la République Démocratique du Congo, qui cherche à transformer localement ses ressources minières pour plus de valeur ajoutée et plus d’emplois.

Le Gouvernement, à travers les Ministres de l’Industrie, des Mines, du Commerce Extérieur, de l’Economie Nationale, des Ressources Hydrauliques et Electricité, a été invité à accompagner de tels investissements pour assurer l’éclosion de l’industrie locale, à améliorer la compétitivité et l’exportabilité de produits locaux de la RD Congo.

Encourageant le Ministre de l’Industrie à poursuivre dans le même élan pour matérialiser d’autres projets similaires, le Président de la République a appelé à l’accélération du projet de création d’une chaîne de valeur dans le secteur des batteries électriques et des énergies propres tel que convenu avec la République de Zambie, la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique et plusieurs Banques multilatérales de développement, indique le compte rendu du conseil des Ministres.

Dans le même ordre d’idées, les Ministres du Portefeuille et des Mines ont été chargés d’œuvrer davantage pour permettre à la SOKIMO, la SAKIMA et d’autres entreprises minières publiques à relancer leurs activités de production, notamment par l’implantation des usines de transformation, en particulier des raffineries d’or.

Par DM Ngovoka
Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
25 − 16 =


error: Content is protected !!