Non classé

Propos de Kagame : Indignée,la NOGEC décide d’une descente le samedi 22 à l’ambassade du Rwanda à Kinshasa

Congo Rassure Share


Propos de Kagame : Indignée,la NOGEC décide d’une descente le samedi 22 à l’ambassade du Rwanda à Kinshasa


Par Lwanzo K. –Congorassure/Kinshasa

Les réactions du côté congolais après les propos tenus par le Président du Rwanda Paul Kagame sur les chaînes françaises le lundi 17 mai, continuent d’affluer. Plusieurs  personnes, de différentes strates de la population interpellent le Président Kagame. Celui-ci a nié les crimes commis dans la partie Est de la RDC par les armées étrangères, dont la sienne. Chaque congolais outré par les dires de M. Kagame, exprime de sa façon sa réprobation après cette sortie.C’est notamment le cas de Constant Mutamba, qui, pour faire entendre son indignation, annonce une descente à l’ambassade du Rwanda le Samedi 22 Mars.

La Nouvelle génération pour l’émergence du Congo (NOGEC) de Constant Mutamba, lance un appel à tous ceux qui ont été lésés par la sortie médiatique du Président Rwandais, à venir participer à la descente qui aura lieu le samedi devant l’ambassade du Rwanda à Kinshasa. Elle explique que ce rassemblement va s’inscrire dans le cadre de la protestation contre les propos négationnistes du Président Rwandais et son manque d’égard à la mémoire des millions des congolais tués.

La Nogec qui juge dénigrant les propos du Président Rwandais, estime que Paul Kagame, à travers ses dires, « a craché sur la mémoire collective des congolais, victimes de ces ignobles crimes par les forces étrangères dont celle de son pays ».

La NOGEC dénonce par ailleurs l’attitude passive du gouvernement congolais, qui a préféré rester aphone devant une sortie médiatique aussi révoltante que malvenue. Pour le regroupement politique, « c’est un silence coupable car aucune réaction diplomatique ni médiatique n’a été réservée à cet outrage de trop”.

48 heures après l’interview de Paul Kagame sur France24 et la Radio France Internationale, Constant Mutamba a rejeté toutes les allégations du Président Kagame. « Il y a bel et bien eu génocide à l’Est du pays. Alors tout jeune, j’avais vécu la guerre de 6 jours à Kisangani, qui avait opposé les armées RwandaIse et Ougandaise. Des amis en sont morts, d’autres, des organes amputés » a-t-il déclaré.

Soulignons que l’après-midi de ce mercredi, le ministre des affaires étrangères du Rwanda Vicent Biruta est revenu sur les propos de Paul Kagame. Selon lui, il y a confusion sur ce que M. Kagame a dit sur le rapport Mapping. « Le Président Kagame a dit que le rapport est utilisé pour accuser à tort certains individus et pays afin de faire avancer la théorie du double génocide» a-t-il rédigé sur son compte Twitter.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
11 × 21 =


error: Content is protected !!