ActualitéPolitique

Rapprochement RDC – RWANDA : Les congolais partagés entre le passé, le présent et le futur

Congo Rassure Share


Rapprochement RDC – RWANDA : Les congolais partagés entre le passé, le présent et le futur


Par Lwanzo K. et Daudi Amin –CongoRassure

En moins de temps, Paul Kagame et avec lui le Rwanda auront gagné le cœur de quelques congolais, comme l’a attesté l’enthousiasme engendré par son dernier séjour à Goma. Mais…certains hésitent encore à passer l’éponge sur le passé et exigent des excuses et réparations du Rwanda avant qu’une quelconque page ne soit totalement tournée.

Ce week-end a eu lieu une rencontre diplomatique inédite entre les Présidents congolais et rwandais dans les deux villes frontalières de Gisenyi au Rwanda et Goma, en République Démocratique du Congo. Des séances de travail symboliques pour marquer les nouvelles relations entre les deux États qui vivent depuis la fin du genocide rwandais en 1994, des relations tumultueuses et empreintes des tensions perpétuelles. Pour expliquer ce nouveau rapprochement, le Président Tshisekedi a affirmé que cela constitue « une nouvelle direction axée sur le partage, l’amour et les échanges ».

Certes, comme on devrait s’y attendre, cette position de M. Tshisekedi a ravi au plus haut point les personnes dont les cœurs chavirent entre les deux pays, celles qui ont des origines en RDC et au Rwanda ainsi que les ressortissants congolais et rwandais, soucieux d’acheminer vers le développement de la région dans un climat de paix, propice aux affaires.

Le Président congolais, qui est l’un des acteurs majeurs dans cet exercice de rapprochement, a d’ailleurs insisté sur le fait que la République Démocratique du Congo et son voisin, le Rwanda devrait désormais cesser de se regarder « en chiens de faïence ». Par conséquent, d’après Félix Tshisekedi, après plus de deux décennies à avoir une relation caractérisée par des tensions multiples, il est temps que « la haine cesse ».

Kagame ovationné à Goma

Le Président de la République du Rwanda, Paul Kagame qui a séjourné à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu le samedi 26 juin 2021 pour une séance de travail de travail de 24 heures avec son homologue Congolais Félix Tshisekedi, a été ovationné par plusieurs habitants du quartier Birere de Goma, lors du passage de son convoi.

Contre toute attente, ces congolais ont réservé un accueil très chaleureux à l’homme du pays des milles collines, en insistant également sur le fait qu’il était temps que tout change. « Papa Paul, tu es chez toi ici, nous ne pouvons pas tolérer que des gens mal intentionnées continuent à te salir dans des campagnes de diabolisation. Bienvenu chez nous, nous savons que cette énième visite à Goma est un pas d’avance dans la reprise de la coopération entre nos deux pays voisins » a même lancé l’une des personnes présentes et satisfaites de la nouvelle approche adoptée par Tshisekedi.

Sans tarder, plusieurs messages de soutien à cette nouvelle proximité entre les deux pays se sont déchaînés sur la toile congolaise. Les uns acclamant ce qu’ils appellent la « diplomatie » de Félix Tshisekedi et les autres, encourageant la nouvelle approche choisie par les autorités de deux pays.

L’autre face de la pièce

La nouvelle relation entre la RDC et le Rwanda n’est pourtant pas du goût de tout le monde. Une majorité non négligeable des congolais fait encore référence au passé tragique qui demeure « une tâche » gênante, comme un petit cheveu dans la soupe. Ces congolais, soucieux que la vérité soit rétablie et les victimes des atrocités engendrées par les guerres de 1996-1997 et 1998-2003, remises dans leurs droits, exigent que le Rwanda, particulièrement Paul Kagame, qui été pointé à maintes reprises indexé comme étant l’un des acteurs principaux dans la déstabilisation dans la partie Est de la RDC, présente des excuses et s’assure de payer les réparations aux familles des victimes.

En outre, certains sont revenus sur le rapport Mapping, dont plusieurs conclusions ont été rejetées par Paul Kagame. Cette catégorie des congolais, ne voyant pas d’un bon œil la nouvelle relation, exige que la communauté internationale s’intéresse davantage aux conclusions du rapport mapping en vue de sanctionner tous les acteurs congolais, rwandais et ougandais qui y sont cités comme étant des responsables de crimes graves, et ce, avant toute sorte de rapprochement.

On ne saurait nier que les congolais restent clairement très partagés sur tout ce qui touche de près ou de loin au Rwanda et son Président Kagame. Les soutiens au nouveau rapprochement demeurent pourtant justifiés au vu des enjeux actuels mais également les inquiétudes soulevées par les plus sceptiques portent tout leur sens, si on s’en tient au passé récent et mouvementé entre les deux pays. Étant garant de la Nation et Président de tous les congolais, Félix Tshisekedi devra donc gérer avec tact cette question pour que dans le futur ce nouveau rapprochement contribue au bien-être du congolais.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
12 × 15 =


error: Content is protected !!