ActualitéPolitique

RDC – Affaire 500Jeeps : L’ODEP, l’ACAJ, et l’ASADHO demandent des comptes

Congo Rassure Share


RDC – Affaire 500Jeeps :  L’ODEP, l’ACAJ, et l’ASADHO demandent des comptes


Par Christina Mukongoma –CongoRassure

La sortie du président de l’assemblée nationale, Christophe Mboso, alimente les débats sur la toile. Après son annonce sur un don de 500 jeeps que le Président de la République vient de faire aux élus nationaux, plusieurs voix fusent de partout pour dénoncer l’acte « onéreux ».

 

ODEP, ACAJ, ASADHO veulent voir clair

La pression monte petit à petit au sein de l’opinion, avec le nombre des contestataires qui ne cesse de grimper. Les trois dernières structures à s’allier aux protestataires sont L’Observatoire de la dépense publique (ODEP), l’association congolaise pour l’accès à la justice ( ACAJ) ainsi que l’Association Africaine de défense des droits de l’homme (ASADHO). Elles exigent toutes les trois que les précisions soient données sur l’origine des fonds alloués à l’achat de ces engins.

C’est une corruption à ciel ouvert” fustige l’ODEP. Pour lui, l’Inspection Générale des Finances (IGF) devrait faire correctement son travail en apportant un peu plus de lumière autour de cette question. “Nous exigeons de L’IGF une enquête sérieuse pour déterminer l’origine des fonds qui ont permis l’achat de ces véhicules” a déclaré l’observatoire.

L’organisation non gouvernementale de l’association congolaise pour l’accès à la justice adopte la même lecture et s’aligne du côté de l’ODEP. L’ACAJ qui dit ne pas comprendre comment et pourquoi une telle dépense a été engagée, interpelle également L’IGF. La structure invite l’inspection à ouvrir aussitôt que possible une enquête sur la provenance de l’argent ayant servi pour ce “don”.

Le coordonnateur de l’ASADHO n’y va pas de main morte! Jean-Claude Katende est directe et n’hésite pas à parler de la mafia. « C’est l’argent de la mafia utilisé pour l’achat de 500 jeeps » avance-t-il. Avant de s’interroger également sur l’origine des fonds décaissés par le Président de la République, qui pour lui demeure « un fonctionnaire » qui ne devrait pas corrompre d’autres fonctionnaires de l’Etat.

En outre, cet activiste appelle les députés à dire non à cette corruption présentée en « don » en ne prenant pas ces jeeps. «J’appelle tous les députés nationaux qui sont engagés contre la corruption de refuser les jeeps offertes par le président Tshisekedi comme l’a dit le Président de l’Assemblée Nationale. » Pour lui, ce sera une occasion pour le peuple de faire la différence entre les élus corrompus et ceux qui ne le sont guère. « Le test est là » lance-t-il.

Qu’en pensent les congolais

Les avis sont largement partagés dans l’opinion congolaise. Sur les réseaux sociaux, alors que certains essayent d’expliquer que c’est un geste normal venant du Président de la République, plusieurs messages des congolais en colère ne cessent d’affluer. Au delà des questions liées aux intentions cachées derrière ce don de Félix Tshisekedi, cette catégorie s’est mise à la comparaison de la situation sociale de la population et le train de vie des députés nationaux et autres autorités de Kinshasa. Nombreux sont ceux qui se questionnent sur la provenance de l’argent et se demandent pourquoi cette somme colossale ne serait pas affectée à la logistique des militaires qui traquent les groupes rebelles dans la partie Est de la RDC, où deux provinces sont en plein état de siège.

La position des soutiens de Tshisekedi

Après la communication du président de l’assemblée nationale Christophe Mboso et au vu du tollé qu’a soulevé l’annonce faite par celui-ci, les soutiens du Président Tshisekedi essayent de colmater sans y parvenir les petites brèches. Selon plusieurs membres du parti présidentiel, contrairement à ce qu’a avancé le président de la chambre basse, ces jeeps ne sont pas des cadeaux ni un don du Chef de l’Etat. Il s’agirait plutôt d’un prêt garanti par l’État congolais.

Et les députés dans tout ça ?

En réaction aux différents commentaires  autour de ce don du Président Félix Tshisekedi, le président Mboso qui a initialement communiqué sur le sujet, a fait une mise au point. Pour le numéro un de l’assemblée nationale , ces commentaires découlent d’une mauvaise foi et viennent des personnes dont les intentions sont obscures. Au contraire, il estime que les députés méritent mieux que ces jeeps.

Du côté des députés nationaux, c’est le silence radio. Depuis l’annonce faite par Christophe Mboso, les élus ont choisi de rester aphones sur le sujet et jusque-là, aucun des 500 représentants du peuple n’a pris son courage à deux mains pour communiquer officiellement sa position sur la question. 

Néanmoins, dès la matinée de ce lundi 21 juin, les rumeurs courent les rues sur des prétendus refus de la part de certains élus qui n’apprécieraient pas le don. Ces mêmes rumeurs pointent du côté de quelques élus de l’Ecidé de Martin Fayulu ainsi que du Front Commun pour le Congo de l’ancien Président Joseph Kabila.

Mais la question reste, les députés vont-ils réellement dire non à ce “don” présidentiel?  Seul l’avenir le dira…

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
30 − 27 =


error: Content is protected !!