Politique

RDC : “Ces dernières semaines, notre pays est enfermé dans un tourbillon de violences sans précédent” (Martin Fayulu)

Congo Rassure Share

RDC : “Ces dernières semaines, notre pays est enfermé dans un tourbillon de violences sans précédent” (Martin Fayulu)


“Ces dernières semaines, notre pays est enfermé dans un tourbillon sans précédent”, propos de l’opposant Congolais Martin Fayulu Madidi dans un message au peuple Congolais en rapport avec l’intention du projet de déstabilisation de la République Démocratique du Congo rendu public mercredi 28 septembre 2022.
RDC : “Ces dernières semaines, notre pays est enfermé dans un tourbillon de violences sans précédent” (Martin Fayulu)
“Ces dernières semaines, notre pays est enfermé dans un tourbillon de violences sans précédent” (Martin Fayulu)

“Très chers compatriotes, depuis plusieurs mois maintenant, je n’ai eu de cesse de dénoncer le projet de déstabilisation de notre pays par certains pays voisins avec la complicité de quelques compatriotes irresponsables. Ces dernières semaines, notre pays est enfermé dans un tourbillon de violences sans précédent,” a-t-il déclaré.

D’après lui, ces violences sont caractérisées par l’occupation d’une partie du territoire national par le Rwanda; l’intensification du projet de balkanisation du pays par le Rwanda et l’Ouganda; l’ouverture d’un nouveau front de violences et de massacres à la machette dans la partie Ouest du pays, à partir du Grand Bandundu.

“Le mode opératoire de toutes les violences et atrocités que nous enregistrons aujourd’hui dans notre pays ne reflète pas nos us et coutumes. Ainsi, faire de la lutte contre la détermination de nos ennemis à vouloir déstabiliser notre pays est un devoir prioritaire pour tout Congolais. Ce n’est donc pas le moment de nous laisser distraire, au risque de nous rendre complices de l’irréparable devant l’histoire”, a-t-il ajouté.

Face à cette situation, il appelle le peuple congolais à se lever comme un seul homme pour dire “non à toute forme de violence, d’où qu’elle vienne; Refusons toute manipulation interne ou externe et tout élan de violences gratuites, préjudiciables à la cohésion nationale; Défendons tous ensemble, corps et âme, la patrie en danger; Construisons la paix, l’unité et la fraternité entre nous et veillons sur l’intégrité de ce beau et grand pays que Dieu nous a donné. C’est une question de survie collective, car il y a péril en la demeure(…) ».

DM Ngovoka

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
25 × 24 =


error: Content is protected !!