Actualité

RDC : « Ceux qui ont échoué lamentablement dans la gestion sécuritaire du pays ne doivent pas chercher à partager leur bilan chaotique avec ceux qui ne sont pas constitutionnellement concernés par celui-ci » (Ngahangondi)

Congo Rassure Share

RDC : « Ceux qui ont échoué lamentablement dans la gestion sécuritaire du pays ne doivent pas chercher à partager leur bilan chaotique avec ceux qui ne sont pas constitutionnellement concernés par celui-ci » (Ngahangondi)


« Si vous lisez les articles 202, 203 et 204 de la constitution de notre pays (RDC), vous comprendrez que ces articles déterminent les compétences des institutions au niveau provincial et national », affirme Jean-Paul Ngahangondi, député provincial du territoire de Beni.
RDC : "Ceux qui ont échoué lamentablement dans la gestion sécuritaire du pays ne doivent pas chercher à partager leur bilan chaotique avec ceux qui ne sont pas constitutionnellement concernés par celui-ci" (Ngahangondi)
« Ceux qui ont échoué lamentablement dans la gestion sécuritaire du pays ne doivent pas chercher à partager leur bilan chaotique avec ceux qui ne sont pas constitutionnellement concernés par celui-ci » (Ngahangondi)

Selon lui, tout est clair, on ne peut pas inventer la roue à ce stade. Seuls les députés nationaux, Félix Tshisekedi, le gouvernement Sama Lukonde et le sénat sont responsables de la crise sécuritaire dans les deux provinces assiégées, à savoir l’Ituri et le Nord-Kivu.

« Après avoir échoué lamentablement dans la gestion sécuritaire du pays, les gens ne devraient pas chercher à partager leur bilan chaotique avec ceux qui ne sont pas constitutionnellement concernés par celui-ci. Le président de la République qui est le chef suprême de nos forces armées, les députés nationaux, les sénateurs, le Premier ministre Sama Lukonde et son gouvernement y compris l’état-major général de nos forces armées de la République doivent apprendre à porter seuls leur propre croix de l’échec cuisant dans la gouvernance sécuritaire de notre pays et surtout qu’ils ont toujours fermé leurs oreilles aux propositions et recommandations que les députés provinciaux du Nord-Kivu et de l’Ituri donnent dans le souci de contribuer à l’amélioration de la situation sécuritaire dans leurs circonscriptions électorales « , a-t-il dit.

Rappelons que les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri sont depuis longtemps secouées par des groupes armés nationaux et étrangers qui massacrent des civils, une situation qui a poussé le chef de l’Etat congolais Félix Antoine à instaurer l’état de siège il y a un an et demi pour mettre fin à ces atrocités.

CP

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
16 × 21 =


error: Content is protected !!