ActualitéEducation

RDC – ESU : De l’installation des États Généraux à l’examination des réformes,dont celui du système LMD…le Ministre Nzangi dévoile sa vision

Congo Rassure Share


RDC – ESU : De l’installation des États Généraux à l’examination des réformes,dont celui du système LMD…le Ministre Nzangi dévoile sa vision


Par Christina MkCongoRassure/Kinshasa

Les universités congolaises, qui ont encore devant elles un long chemin à parcourir et d’énormes défis à changer en opportunités, demeurent absentes sur différents palmarès qui récensent les meilleures institutions supérieures présentes sur le continent africain. Et à l’instar des Ministres honoraires ayant chapeauté le ministère de l’enseignement supérieur et universitaire par le passé, le nouveau patron de l’enseignement supérieure en RDC, Muhindo Nzangi, a pour mission de travailler ardemment pour changer cette sous-représentation des universités de la RDC sur le continent.

Presque deux mois après la lecture de l’ordonnance présidentielle nommant l’équipe du gouvernement des « warriors », évoluant sous la houlette de Sama Lukonde, pour la première fois, le ministre Muhindo Nzangi a dévoilé devant un parterre des professeurs, des chefs des travaux ainsi que des assistants, la vision qui va animer son ministère.

À l’académie des beaux-arts, devant l’assemblée venue pour l’écouter, Muhindo Nzangi a dévoilé le lundi 31 mai, l’une de ses décisions phares. Le Ministre de l’ESU a annoncé la convocation dans quelques matins « des États Généraux de l’Enseignement Supérieur et Universitaire».

« Dès la semaine prochaine une coordination de l’organisation de ces Etats Généraux de l’Enseignement Supérieur sera installé » a déclaré le Ministre. « Au cours de ces assises, nous examinerons toutes les réformes en attente et les dispositions à prendre pour mettre en place tous les organes d’administration prévus par la loi. »

À cette occasion, le Ministre Nzangi a dévoilé les trois axes de sa politique. Il a fait savoir que celle-ci est basée sur « la Bonne Gouvernance », « la Lutte contre les antivaleurs » et « les réformes. »

Muhindo Nzangi a par ailleurs lancé un avertissement « Je souhaite une gestion plus orthodoxe des universités », en insistant sur le fait qu’il ne va surtout pas hésiter à sanctionner les réfractaires au changement et leurs complices.

Pour la question complexe de l’instauration du système LMD en République Démocratique du Congo, le Ministre Nzangi a indiqué qu’il a fait de cette question l’une de ses priorités.
« Pour nous conformer à la loi cadre de l’enseignement national de 2014 et permettre à nos diplômés de ne plus subir des préjudices à l’international parce que n’ayant des diplômes lisibles, je vais m’investir pour l’application effective de l’architecture de formation Licence Master et Doctorat (LMD) dans notre système éducatif du supérieur » a-t-il annoncé. « Dès l’année prochaine, l’option politique va être levée pour que nous puissions nous arrimer de manière automatique à ce système LMD afin de mettre fin à cette dualité de système qui nous cause des problèmes » a rassuré le Ministre.

Avant de clore son adresse, le Ministre de l’ESU a formulé diverses recommandations dont celle invitant les responsables des universités et instituts supérieurs à créer des Sous-Comptes dédiés à la construction et à la réhabilitation des infrastructures. M. Nzangi a également désapprouvé l’exploitation des candidats assistants par les professeurs.

Il sied de souligner que plus de deux cent personnes, notamment les scientifiques, les recteurs, les directeurs généraux, les secrétaires généraux académiques, les secrétaires administratifs et le ministre de la recherche scientifique, Josė Mpanda, ont pris part à cette activité qui s’est articulée autour de la présentation de l’instruction académique numéro 022 de l’année académique 2020-2021.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
42 ⁄ 21 =


error: Content is protected !!