ActualitéSécurité

RDC-Etat de siège : le chef de l’état appelle les journalistes à appuyer les actions de l’armée

Congo Rassure Share

RDC-Etat de siège : le chef de l’état appelle les journalistes à appuyer les actions de l’armée

Le Président Félix Tshisekedi lors de son allocution de ce 3 Mai 2021. Ph : Présidence

Par Nicole LufungiCongorassure

Ça y est! Ce 3 Mai 2021, le Président de la République Démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi, a enfin signé une ordonnance instaurant l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. À cet effet, plusieurs mesures ont été prises , et également, plusieurs recommandations ont été formulées, à l’endroit des différents acteurs par le Chef de l’Etat, au cours de son discours télévisé sur les antennes de la chaîne nationale, la RTNC.  Lors de son allocution à la Nation, Félix Tshisekedi a sciemment épinglé un élément très important, « l’apport de la presse ».

Le discours du Président de la République et garant du bon fonctionnement de la Nation,  a officiellement annoncé ce soir les couleurs de l’état de siège, instauré sur toute l’étendue des provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Comme c’est une première dans l’histoire de la République Démocratique du Congo, il était important que chaque partie soit mise au courant de la partition qu’elle est censée jouer, notamment la presse.

La gestion de la communication et de l’information en temps de guerre est un vrai casse-tête. L’état de siège étant une réponse de l’Etat à une attaque qui met en danger l’intégrité territoriale, il est presque normal que le Chef de l’Etat appelle les hommes et femmes de média à se ranger derrière les Forces Armées de la République Démocratique du Congo et le pays tout entier.

« …Aux hommes et femmes des médias, d’appuyer à travers leurs programmes respectifs les actions de l’armée dans la partie Est du pays » a recommandé le Président de la République et commandant suprême de l’Armée.

Sa recommandation rime avec celle du porte parole des opérations Sukola 1 au grand Nord-Kivu. Le lieutenant Antony Mwalushayi, s’est confié à nos confrères de la radio Okapi en ces termes : « Notre région fait face à un ennemi terroriste. Au-delà de la liberté de la presse, et des principes journalistiques, le journaliste doit savoir qu’il est congolais. Donc il doit faire preuve de patriotisme. »

À un autre observateur d’ajouter : « Il est tout aussi crucial que la presse évite de tomber surtout dans la démoralisation des troupes, au moment où ils ont plus besoin des encouragements de tout le monde ».

Les trente jours à venir, le pouvoir militaire sera étendu dans plusieurs domaines sur l’ensemble des provinces du Nord-Kivu et Ituri. Les opérations militaires seront aussi intensifiées, et ce , dans le but d’en finir complètement avec la menace rebelle qui pèse sur cette région.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
28 − 9 =


error: Content is protected !!