ActualitéPolitique

RDC : “La CENI n’est pas une bague d’alliance pour la consommation du mariage FCC-CACH” (Chantal Moboni, Ecidé)

Congo Rassure Share
Chantal Moboni. ©Droits tiers


RDC : “La CENI n’est pas une bague d’alliance pour la consommation du mariage FCC-CACH” (Chantal Moboni, Ecidé)


Par la Rédaction -Congorassure
À l’approche des échéances électorales de 2023, la question de la Commission électorale Nationale Independante prend de plus en plus de place dans le débat politique en République Démocratique du Congo. À la chambre basse du parlement, les députés vont se décider dans les prochains jours sur la proposition de réforme du fonctionnement de la dite Commission portée par Christophe Lutundula, député national, devenu entre temps ministre des Affaires étrangères.

De ce fait plusieurs acteurs politiques évoluant dans l’opposition, font clairement  savoir qu’ils suivent de près toute question liée à la commission électorale nationale indépendante. Notamment, Chantal Moboni, la Secrétaire nationale en  charge de la communication du parti de l’Engagement Citoyen pour le développement (Ecidé), parti d’un des ténors de la coalition Lamuka.

Ce membre influent du parti de Martin Fayulu, appelle tous les congolais à barrer la route contre toutes formes de fraude. Mme Moboni souligne que la CENI n’est pas une matière exclusivement réservée au Front Commun pour le Congo de Joseph Kabila et du Cap pour le Changement de Félix Tshisekedi.

« La CENI n’est pas une bague d’alliance pour la consommation du mariage FCC-CACH. Non à la Fraude électorale perpétuelle en RDC » martèle-t-elle. Et de poursuivre : « Si vous croyez diluer Lamuka pour votre repositionnement politique, sachez que le peuple est témoin de votre échec et se prendra en charge. »

La Secrétaire nationale en  charge de la communication de l’Ecidé exhorte tout le monde à se mettre debout et à défendre une CENI « dépolitisée et fonctionnalisée » afin de garantir la volonté du peuple. «Non au complot contre le peuple.  Vigilance. Plus de Tricherie et non au glissement » conclut-elle.

Pour rappel, en Mars dernier, lors d’une conférence de presse, Martin Fayulu avait proposé à son tour une formation d’un bureau composée exclusivement des délégués de la société civile et des confessions religieuses. Selon le Président national de l’Ecidé, cela devrait permettre la « dépolitisation du bureau de CENI. »

Lire également : 

Ituri : l’ONG Action contre la faim suspend ses activités à Djugu suite à une attaque de ses installations

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
20 + 24 =


error: Content is protected !!