Initiateur de la congolité
ActualitéSociété

RDC : La loi controversée sur «la congolité » de Sieur Tshiani, déposée à l’assemblée nationale

Congo Rassure Share

Initiateur de la congolité

RDC : La loi controversée sur «la congolité » de Sieur Tshiani, déposée à l’assemblée nationale


Par la Rédaction –CongoRassure

Ce jeudi 8 juillet, accompagné de Noël Tshiani, le député national Nsingi Pululu, a déposé le projet de loi sur la congolité au cabinet de Christophe Mboso, président de la chambre basse du parlement.

Ce projet de loi stipule que seuls ceux qui sont congolais de père et de mère peuvent se présenter à la magistrature suprême. Au-delà de l’accession à la magistrature suprême, le candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2018, a également étendu sa proposition à plusieurs autres postes importants en République démocratique du Congo.

Le député national Nsingi Pululu, élu de Funa à Kinshasa, qui a porté la loi à l’assemblée nationale, a déclaré que ce n’est pas la première fois dans l’histoire de la République démocratique du Congo que cette question est soulevée.

Selon lui, cette loi ne limite en rien l’accès à tous les postes offerts par la RDC. Ainsi, quelqu’un peut occuper d’autres postes mais pas celui de chef d’État s’il n’est pas né de père et de mère congolais.

« Cette loi est la réponse à ceux qui s’interrogeaient sur la double nationalité. Vous pouvez avoir dix nationalités, vous ne perdez pas la nationalité congolaise, c’est-à-dire que la nationalité congolaise est irrévocable, vous naissez congolais, vous grandissez congolais, vous mourrez congolais, on vous enterre congolais c’est-à-dire que nous donnons la possibilité à tous les congolais de partout de jouir de tous les droits des congolais  » a déclaré l’élu de la Funa.

Pour lui, il est inacceptable par hospitalité, après que la RDC a accepté des réfugiés au ainsi que d’autres personnes, et qui avec le temps deviennent congolais et accèdent aux fonctions clés, jusqu’à être présents dans les ministères et au parlement. « Nous avons dit OK, la RDC est une nation/tribu, je souligne que la RDC est une nation/tribu, ce qui signifie que la loi est l’expression générale d’un peuple« , a expliqué Nsingi Pululu, devant les journalistes.

Cette proposition est au cœur d’une polémique depuis plusieurs jours. De nombreux hommes politiques congolais se sont exprimés sur la question, pour marquer leur approbation ou leur désapprobation.

La journée de ce 8 juillet, l’ambassadeur américain en RDC, Mike Hammer, à l’instar du chef de la MONUSCO, a également exprimé sa désapprobation de la loi Tshiani sur la congolité.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
7 + 4 =


error: Content is protected !!