ActualitéSociété

RDC : La Lucha alerte, l’un de ses militants ne donne pas des nouvelles depuis le 6 juillet

Droits tiers.
Congo Rassure Share
LUCHA GOMA
Illustration. Le militant de la Lucha Luc Nkulula lors d’une arrestation à Goma. Celui-ci était retrouvé mort chez lui après un incendie suspecté d’être criminel. ©Droits tiers.

RDC : La Lucha alerte, l’un de ses militants ne donne pas des nouvelles depuis le 6 juillet


Par Christina Mk –CongoRassure

Selon le mouvement citoyen de la Lutte pour le Changement (LUCHA), c’est un de ses militants de Butembo qui ne donne plus des nouvelles depuis le mardi 6 juillet.

La Lucha indique avoir perdu la trace de son militant Parfait Muhani depuis hier soir dans la ville de Goma, capitale du Nord-Kivu. Le militant y vivait depuis mi-juin 2021, contraint d’abandonner sa femme et ses deux enfants à Butembo, pour des raisons professionnelles.

« Le lundi 05 juillet 2021, notre camarade Parfait Muhani a été contacté au téléphone via le +243992881077 par une personne prétendant agir au nom de la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi pour échanger avec lui sur le détournement des dons des victimes du volcan pour la nécessité d’une enquête interne au sein de la Fondation de la première dame de la RDC. Notre camarade Parfait Muhani, qui venait d’arriver à Goma, a dû renvoyer son interlocuteur vers les canaux de communication officiels de la LUCHA. Le mardi 06 juillet 2021, la personne a rappelé notre camarade Parfait Muhani pour demander à le rencontrer afin qu’il serve de pont entre elle et la LUCHA. Ils ont fixé un rendez-vous près de la mairie de Goma et notre camarade s’y est rendu à 17h30 après le travail » affirme le mouvement citoyen.

Selon la Lucha, c’est depuis cette rencontre avec le prétendu représentant de la fondation de la première dame, que Parfait Muhani ne donne plus signe de vie et son téléphone demeure éteint.

Le mouvement citoyen condamne fermement ce qu’il estime être un enlèvement. « Il est inadmissible qu’en plein état de siège censé juguler la criminalité, des bandes criminelles agissent au cœur de la ville de Goma sans être inquiétées » fustige la  Lucha. Elle demande aux autorités compétentes de retrouver son militant dans les plus brefs délais afin de lui permettre de poursuivre librement et sans entrave ses activités professionnelles, familiales et militantes.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
10 + 25 =


error: Content is protected !!