Le porte-parole de la Monusco déclaré indésirable à Kinshasa et sommé de quitter la RDC
Actualité

RDC : La MONUSCO regrette l’expulsion de son porte-parole par le gouvernement congolais

Mathias Gillman, porte-parole de la MONUSCO déclaré persona non grata par le gouvernement de la RDC.
Congo Rassure Share

RDC : La MONUSCO regrette l’expulsion de son porte-parole par le gouvernement congolais


La MONUSCO prend acte et regrette profondément la décision du gouvernement de la République démocratique du Congo de demander à un membre de son personnel de quitter le pays.

Le porte-parole de la Monusco déclaré indésirable à Kinshasa et sommé de quitter la RDC
Mathias Gillman, porte-parole de la MONUSCO déclaré persona non grata par le gouvernement de la RDC.

Dans un communiqué parvenu à CONGORASSURE.CD ce jeudi 04 août, la Mission s’engage à continuer de travailler aux côtés de la population et des autorités congolaises pour mettre en œuvre le mandat qui lui a été confié par le Conseil de sécurité.

Le Gouvernement Congolais avait décidé d’expulser le porte-parole de la mission onusienne en RDC Mathias Gilman suite à des propos ayant été à la base des soulèvements dans l’Est du pays avec de dégâts humains et matériels importants dans des manifestations contre la MONUSCO.

Le Gouvernement Congolais qui a dépêché une mission dans l’Est du pays a décidé de réévaluer le plan de retrait de la mission onusienne en République démocratique du Congo.

Daudi Amin

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
30 ⁄ 6 =


error: Content is protected !!