Actualité

RDC : Le CSAC demande aux journalistes d’éviter de relayer la propagande contre les institutions légalement établies et l’intégrité du territoire national

Congo Rassure Share

RDC : Le CSAC demande aux journalistes d’éviter de relayer la propagande contre les institutions légalement établies et l’intégrité du territoire national


Réunis dans une session ordinaire ce jeudi, les membres du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) ont formulé une série de recommandations à l’intention des journalistes sur la situation sécuritaire dans l’Est du Congo-Kinshasa.

RDC : Le CSAC demande aux journalistes d'éviter de relayer la propagande contre les institutions légalement établies et l'intégrité du territoire national

Le CSAC dit tenir compte des récents rapports détaillés du Centre de Monitoring des Medias Congolais (CMMC) ainsi que des réactions de l’opinion publique en général sur la diffusion et la publication par les médias audiovisuels, en ligne et la presse écrite de contenus véhiculant des messages divers sur la guerre dans l’Est du pays.

L’autorité de régulation des médias demande de ce fait aux professionnels des médias de traiter et de diffuser les informations dans le strict respect de la déontologie et avec un sens élevé de responsabilité ainsi que de patriotisme dans les médias.

La structure recommande notamment aux journalistes de respecter scrupuleusement les textes légaux et réglementaires régissant la profession ainsi que les règles d’éthique et de déontologie journalistique, et surtout, « d’éviter de relayer tout discours ou déclaration de propagande contre les institutions légalement établies et l’intégrité du territoire national ».

Dans le même temps, le CSAC recommande aux médias de traiter et de diffuser les informations relatives aux conflits intercommunautaires et/ou à la guerre dans l’Est du pays avec professionnalisme, en privilégiant tout ce qui est susceptible de promouvoir la cohésion et l’unité nationales. Mais elle considère également qu’il est important que les médias, notamment la radio et la télévision, ne programment pas d’émissions de libre antenne sur la situation de guerre dans l’Est du pays.

Aux acteurs politiques et sociaux, le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication demande d’éviter « tout discours susceptible d’aggraver les conflits intercommunautaires, de démoraliser et de démobiliser l’armée ». Les personnalités publiques doivent également s’abstenir de porter atteinte aux intérêts de la sécurité de l’État et aux secrets de la défense nationale et éviter tout discours ou incitation à la propagande contre les institutions légalement établies et l’intégrité du territoire national.

La structure insiste pour que ces recommandations soient strictement appliquées sous peine de sanctions conformément aux textes légaux et réglementaires, notamment l’embargo, la suspension, l’interdiction ou le retrait de fréquence.

Par KMC, Kinshasa
Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
8 − 4 =


error: Content is protected !!