Sécurité

RDC : L’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri a montré ses limites, il faut en sortir car son maintien participe à la politique de l’autruche (Delly Sesanga)

Congo Rassure Share

RDC : L’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri a montré ses limites, il faut en sortir car son maintien participe à la politique de l’autruche (Delly Sesanga)


Suite au récent massacre de Djugu dans la province de l’Ituri, le député national Delly Sesanga (photo) qui a adressé un message de condoléances aux familles éplorées, s’est dit profondément touché par cet énième massacre de plusieurs dizaines de compatriotes congolais tués dans une attaque attribuée aux miliciens du Codeco.

RDC : L'état de siège au Nord-Kivu et en Ituri a montré ses limites, il faut en sortir car son maintien participe à la politique de l'autruche (Delly Sesanga)

Le président du parti politique Ensemble des volontaires pour le redressement de la RDC (ENVOL), déclare qu’à sa tristesse, se mêlent des sentiments de colère et de révolte, devant l’impuissance publique du gouvernement congolais à garantir à ses concitoyens, les plus élémentaires des droits de l’homme, dont la sécurité des personnes et de leurs biens.

Selon Delly Sesanga, au-delà de toute propagande et d’une posture devenue intenable, l’état de siège a montré ses limites. Pour lui, il est temps de prendre la décision politique courageuse d’en sortir, car son maintien participe de la politique de l’autruche qui cache l’ampleur de ce désastre, et détourne l’attention des vrais problèmes et de la recherche de solutions durables.

Par ailleurs, l’élu parle également de la politique congolaise de défense et de sécurité nationale qui, selon lui, tarde à être refondée.

« La refondation de notre politique de défense et de sécurité nationale est lente […] Elle exige de la part du Gouvernement de la méthode, du courage, des sacrifices et des moyens. Elle implique également l’unité de toutes les filles et de tous les fils de la République démocratique du Congo pour le rétablissement de la sécurité et de la paix à l’Est du pays », écrit l’élu de Luiza dans sa déclaration.

D. Sesanga affirme en outre que le peuple a droit à la vérité sur la vision et les efforts réels dans la réforme de la gouvernance sécuritaire, avec en son cœur la restructuration profonde de l’armée.

Il rappelle que toutes les initiatives régionales et internationales en faveur de la paix en République démocratique du Congo ne peuvent pas compenser entièrement les carences internes, car « elles ne sont pas efficaces tant que le pays n’a pas retrouvé un minimum d’organisation et de capacité opérationnelle interne pour prendre sa part effective dans ces actions de sécurité collective ».

Emmanuel MWENE
Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
12 + 26 =


error: Content is protected !!