ActualitéPolitique

RDC : Marie Ange Mushobekwa alerte : “ Tout porte à croire que le bureau de l’assemblée nationale prépare un coup cynique”

Congo Rassure Share


RDC : Marie Ange Mushobekwa alerte : “ Tout porte à croire que le bureau de l’assemblée nationale prépare un coup cynique


Par Christina Mukongoma –CongoRassure/Kinshasa

Mme Mushobekwa invite les députés nationaux à la vigilance après que le bureau de l’assemblée nationale a décidé de réduire le nombre des participants aux plénières.

Marie Ange Mushobekwa, députée nationale, élue de Kabare, au Sud-Kivu, monte au créneau ce 30 juin pour contester la décision du bureau national, qui est celle de réunir moins des députés pour minimiser la transmission de la pandémie de la Covid-19 entre les élus.

Les auditoires des universités conçus pour 200 personnes accueillent plus de 600, et ce, sans distance sociale” rappelle la députée nationale du Front Commun pour le Congo de Joseph Kabila. Elle soutient que la salle des congrès du palais peuple qui a une capacité d’accueil de 2.000 personnes et les députés n’étant qu’à 500, Il y a possibilité de distance sociale. “C’est une décision abusive”, fustige-t-elle.

Au regard de ce que j’ai décrit plus haut, tout porte à croire que le bureau de l’Assemblée nationale prépare un coup cynique qui n’a pas pu passer avec la présence de tous les députés, notamment la loi d’habilitation” interpelle Marie-Ange Mushobekwa, qui invite par la même occasion ses collègues députés à la vigilance. “Il faut participer aux plénières” lance-t-elle à l’intention des élus nationaux. 

Et de poursuivre : “Notre indépendance chèrement acquise, quoi que pas encore totalement, est une fierté pour le peuple congolais. C’est pareil pour la démocratie, nous devons la défendre. Réduire le nombre de députés à 60 au palais du peuple et laisser les auditoires pleins comme un œuf est contradictoire.

Pour rappel, le mardi 29 juin, le bureau de la chambre basse du parlement a annoncé que l’assemblée nationale va poursuivre ses plénières en format réduit. Selon le rapporteur de l’institution, le bureau a opté pour une diminution sensible de nombre des députés nationaux aux plénières, en vue de lutter contre la propagation de la COVID-19.

À l’en croire, seulement 60 députés nationaux vont commencer à se réunir en plénière. « S’il y a vote, le bureau et la conférence des présidents vont voter à la place de l’assemblée plénière » a déclaré le rapporteur de la chambre basse du parlement.

La République Démocratique du Congo est actuellement secouée de plein fouet par la troisième vague de la pandémie du coronavirus, avec Kinshasa la capitale comme épicentre de la maladie. Et, pour freiner l’expansion de la maladie, une série des mesures a été prise, notamment l’interdiction d’un rassemblement de plus de 20 personnes.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
17 − 6 =


error: Content is protected !!