ActualitéPolitique

RDC : Pour mettre fin à « la politisation à outrance » de la CENI, le député Kasekwa propose la tenue d’une table ronde

Congo Rassure Share

RDC : Pour mettre fin à « la politisation à outrance » de la CENI, le député Kasekwa propose la tenue d’une table ronde


Par Lwanzo K. –CongoRassure/ Kinshasa

Le débat autour de la loi sur les réformes de la commission électorale indépendante reste d’actualité. Le député nationale Muhindo Kasekwa estime qu’il est nécessaire que cette loi soit renvoyée au parlement pour des réformes consensuelles afin de prévenir des troubles.

Cet élu de Goma pour le compte de la coalition Lamuka s’est ainsi exprimé lors d’une séance d’échange organisée par le Groupe d’étude sur le Congo (GEC), autour de son projet « Mukalenga wa Bantu » avec pour but de faire un état des lieux après 3 cycles électoraux

Jean Baptiste Kasekwa qui soulève la problématique de la caporalisation des acteurs politiques dans la désignation des animateurs de la commission électorale nationale indépendante, indique que l’état actuel des choses ne présage aucun changement malgré les défis rencontrés lors des précédentes désignations.

 » Lorsqu’on considère les cas de Malu Malu et de Corneille Nanga, tous deux avaient été recusés par leurs confessions d’origine. Le cas le plus récent de Ronsard Malonda l’année passée, a été entériné par la plénière de l’Assemblée nationale dans un cafouillage. Ce sont les confessions religieuses mais il y a une caporalisation de la commission électorale nationale indépendante par les acteurs politiques », a souligné le député Kasekwa.

Pour lui, toute la classe politique congolaise devrait tout faire pour que les élections de 2023 soient meilleurs que celles de toutes les échéances précédente. « L’avenir de notre pays en dépend, voilà pourquoi nous sommes en train de lancer un appel à tous y compris à nos collègues de l’Union sacrée et les autres, et nous appellons Monsieur Félix Tshisekedi à renvoyer cette loi au parlement pour une seconde lecture » a lancé le député élu du Nord-Kivu.

« Nous demandons qu’une table ronde soit organisée pour que nous levions ensemble l’option pour la dépolitisation de la commission électorale nationale indépendante » soutient Muhindo Kasekwa, qui explique que cette option est d’une importance capitale car les membres du FCC et ceux de l’Union sacrée ont choisi la « continuité dans la politisation à outrance ».

À l’en croire, au cours de cette table ronde tous vont adopter de manière consensuelle des mécanismes qui puissent permettre la désignation des animateurs d’unemanière indépendante. « C’est ce qui nous permettra d’avoir un processus apaisé, dans le cas contraire nous n’avons aucun intérêt à exposer notre nation à des contestations alors que le pays est dans un état de fragilité très très avancé », a conclu le député national.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
22 + 26 =


error: Content is protected !!