Actualité

RDC : Transition énergétique, un dialogue des parties prenantes s’est ouvert à Lubumbashi

Congo Rassure Share

RDC : Transition énergétique, un dialogue des parties prenantes s’est ouvert à Lubumbashi


Premier producteur mondial de cobalt, la République démocratique du Congo ne veut plus être un simple pays minier de cobalt, mais un pays producteur de batteries. Si tel est le cas, le directeur de NRGI estime que le pays doit « améliorer sa gouvernance » afin de bénéficier de la transition énergétique de son secteur minier.

RDC : Transition énergétique, un dialogue des parties prenantes s'est ouvert à Lubumbashi

C’est ce qui ressort du rapport présenté mardi 24 mai à Lubumbashi, à l’ouverture du dialogue provincial, ouvert au pullman Grand Karavia, sur les opportunités et défis liés à cette transition énergétique des minéraux critiques de la RDC.

Organisé par le National Resource Governance Institute (NRGI), le dialogue provincial des parties prenantes a réuni le ministère provincial des Mines, de l’Environnement, les chefs de divisions, les membres de la société civile et les chercheurs de l’Université de Lubumbashi, Faculté Polytechnique pour un dialogue franc sur les minéraux stratégiques, afin de mieux comprendre les ambitions du gouvernement en termes de minéraux critiques et de transition énergétique dans le secteur minier de la RDC.

Trois panels ont été organisés. Le premier panel a discuté des défis auxquels la RDC est confrontée face à la demande croissante de minéraux critiques pour la transition énergétique : les données géologiques sur les minéraux critiques, les déterminants des prix et de la taxation , ainsi que les défis de gouvernance liés à l’exploitation minière. Le second panel a discuté de la manière d’aider la RDC et l’Afrique à exploiter la valeur des minéraux critiques par la transformation.

Au cours de cet événement de deux jours, les participants acquerront une compréhension commune des opportunités et des défis associés à la transition énergétique et aux minéraux critiques. Des recommandations et des actions prioritaires pouvant aider la RDC et l’Afrique à tirer efficacement parti de leur position stratégique et d’un mécanisme multipartite de consultation et de suivi seront mises en place.

Par Adrien AMBANENGO, Lubumbashi
Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
8 + 24 =


error: Content is protected !!