Actualité

Rutshuru : « 13 civils dont 4 enfants tués entre le 19 et le 21 juin, la poursuite des combats entrave les opérations humanitaires dans certaines zones »(OCHA)

Congo Rassure Share

Rutshuru : « 13 civils dont 4 enfants tués entre le 19 et le 21 juin, la poursuite des combats entrave les opérations humanitaires dans certaines zones »(OCHA)


Les combats se poursuivent entre l’armée congolaise et les combattants du M23 dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu, affectant des milliers de personnes, principalement des femmes et des enfants.
Rutshuru : "13 civils dont 4 enfants tués entre le 19 et le 21 juin, la poursuite des combats entrave les opérations humanitaires dans certaines zones"(OCHA)
Image d’illustration. ©Moses Sawasawa

Dans un rapport rendu public mercredi 21 juin 2022, le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) indique qu’au moins treize civils, dont quatre enfants, ont été tués entre le 19 et le 21 juin lors de combats dans les localités de Bugina, Kanyabusoro, Musezero et Nkonkwe.

« Plusieurs villages du territoire de
territoire de Rutshuru ont été quasiment vidés de leurs habitants, dont certains ont fui en Ouganda. Le centre de Rutshuru et Kiwanja continuent de recevoir de nouvelles personnes en provenance des zones de combat. Au moins 17 000 déplacés internes y sont arrivés depuis mars dernier, ils sont actuellement logés dans des écoles, des stades et d’autres espaces collectifs. Beaucoup ont été accueillis par des familles d’accueil. Parmi les nouveaux arrivants, environ 3 000 personnes déplacées, dont plus de 1 000 personnes arrivées depuis le 12 juin, vivent dans des conditions de promiscuité dans le stade de Rugabo, dans le centre de Rutshuru », précise OCHA.

L’organisation humanitaire rassure tout de même que les interventions humanitaires se poursuivent bien que les ressources financières et l’accès humanitaire soient limités. « L’accès aux populations vulnérables dans la zone de santé de Rwanguba reste particulièrement difficile suite aux combats en cours qui ont conduit à la fermeture de la route Bunagana-Burayu depuis le 12 juin », poursuit OCHA .

Cependant, ajoute-t-elle, les organisations humanitaires telles que l’UNICEF, le HCR, CARITAS, le PAM et leurs partenaires locaux continuent de fournir une assistance humanitaire à travers la construction d’abris, les soins de santé, l’assainissement et la sensibilisation à la prévention des abus sexuels.

Depuis mars 2022, au moins 158 000 personnes ont été déplacées dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo suite aux affrontements entre l’armée congolaise et les combattants du M23. Cette reprise de la violence, qui a entraîné une crise humanitaire dans cette partie du Nord-Kivu, se poursuit malgré les efforts pour pacifier la région.

Nicole Lufungi
Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
1 + 26 =


error: Content is protected !!