Politique

Rutshuru : “L’aveu d’impuissance de la MONUSCO devant le M23 est un visa de ces rebelles vers la continuité des crimes odieux contre la population Congolaise” (CIDDHOPE)

Congo Rassure Share

Rutshuru : “L’aveu d’impuissance de la MONUSCO devant le M23 est un visa de ces rebelles vers la continuité des crimes odieux contre la population Congolaise” (CIDDHOPE)


Le Cercle International pour la Défense des Droits de l’Homme, la la Paix et l’Environnement (CIDDHOPE) pense que, l’aveu d’impuissance de la MONUSCO devant les terroristes du M23 en territoire de Rutshuru par le Secrétaire Général des Nations Unies est un visa de ces derniers vers la continuité de la commission des crimes odieux contre la population congolaise.
Rutshuru : “L'aveu d'impuissance de la MONUSCO devant le M23 est un visa de ces rebelles vers la continuité des crimes odieux contre la population Congolaise” (CIDDHOPE)
“L’aveu d’impuissance de la MONUSCO devant le M23 est un visa de ces rebelles vers la continuité des crimes odieux contre la population Congolaise” (CIDDHOPE)

Dans son communiqué de presse rendu public mardi 27 septembre 2022, le CIDDHOPE appelle urgemment Monsieur Antonio Guterres, Secrétaire Général des Nations Unies à Secrétaire Général des Nations Unies non seulement à retirer ses propos en présentant ses excuses à la population victime des violations graves des droits de l’homme et du droit international humanitaire du fait des terroristes du M23, ADF, etc., … mais aussi d’attirer l’attention du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur la guerre d’agression Rwandaise mettant en péril le maintien de la paix et de la sécurité en République Démocratique du Congo.

Cette structure de défense des droits de l’homme dit être sidérée par des propos irresponsables, honnis scrabbles et moins diplomatiques tenus par Monsieur Antonio Guterres, Secrétaire Général des Nations Unies à l’occasion d’une sortie médiatique en ces termes : « les Nations Unies ne sont pas capables de battre le M23. La vérité, c’est que le M23 aujourd’hui est une armée moderne, avec des équipements lourds qui sont plus perfectionnés que les équipements de la MONUSCO».

Le CIDDHOPE rappelle que, le Groupe d’Experts des Nations unies a déclaré en aout dernier, dans un rapport, disposer de « preuves solides » attestant que les troupes Rwandaises ont mené des opérations militaires dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) après que le gouvernement de la RDC ait accusé le Rwanda de soutenir les rebelles du M23.

“Le Groupe d’Experts a déclaré dans le même rapport disposer des preuves solides de la présence et des opérations militaires menées par des membres des Forces Rwandaises de Défense (FDR) dans le territoire de Rutshuru. Ces experts ont indiqué que Kigali a également fourni des renforts de troupes au M23 pour des opérations spécifiques, en particulier lorsque celles-ci visaient à s’emparer de villes et de zones stratégiques. Contre toute entente, au lieu de s’appuyer sur le rapport des experts de Nations Unies pour dénoncer l’ingérence du Rwanda en RDC, le Secrétaire Général des Nations Unies a fait une sortie ratée teintée d’hypocrisie et de nature a jeté un discrédit sur la MONUSCO et les agences de Nations Unies. En se maintenant dans l’hypocrisie et une sorte de complicité avec le M23, le secrétaire général des Nations Unies a évité de citer le Rwanda comme soutien à ces terroristes malgré les relances des journalistes. Ce dernier a fini par dire qu’en termes clairs, le M23 possède une armée moderne et donc une administration étatique et doit y rester jusqu’à entente entre trois (3) pays. Ce qui signifie qu’elles ne peuvent pas combattre pour éradiquer ces forces négatives en l’occurrence M23, ADF, etc., … ” s’inquiète le CIDDHOPE.

Pour le CIDDHOPE, le manque des équipements lourds et plus perfectionnés ne doit pas être considéré comme un voile pudique couvrant toute indélicatesse d’une mission qui a failli à son mandat après 22 ans alors qu’elle est dotée d’une Brigade d’intervention ayant pour mission de neutraliser les groupes armés. Alors que les terroristes du M 23 qui sont accusés des crimes graves et du droit international Humanitaire, les Nations Unies par le biais de son Secrétaire Général recommandent au gouvernement de la RDC de négocier avec ces criminels pour faire le lit d’une prime à la guerre.

“Le CIDDHOPE est dessus de voir le Secrétaire Général des Nations Unies censé être porte-parole des peuples Congolais victime d’une myriade des violations des droits de l’homme des faits des terroristes M23, ADF, etc., … soit encore le premier à cracher sur leurs mémoires. Eu égard à ce qui précède, le CIDDHOPE demande au Secrétaire Général des Nations Unies non seulement de retirer ses propos en présentant ses excuses à la population congolaise victime des violations graves des droits de l’homme et du droit international humanitaire du fait des terroristes du M23, ADF, etc., … mais aussi d’attirer l’attention du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur la guerre d’agression Rwandaise mettant en péril le maintien de la paix et de la sécurité des citoyens congolais, étrangers et leurs biens en République Démocratique du Congo,” conclue-t-il.

DM Ngovoka

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
12 + 28 =


error: Content is protected !!