ActualitéSanté

SANTÉ : Le virus à EBOLA, et le coronavirus, une double crise sanitaire qui inquiète à Beni-Butembo

Congo Rassure Share

Par Nicole Lufungi 

C’est dépuis le dimanche 7 février dernier que les autorités sanitaires ont annoncé la réapparition de la maladie à virus Ebola à Biena, près de Butembo en territoire de Lubero. Alors que la Covid19 cristallise déjà les attentions, c’est un autre calvaire dont doit faire face la population de la région.

Le répit aura été de courte durée. Quelques mois après l’annonce de la fin de la onzième épidémie de la maladie à virus Ebola, la nouvelle de la résurgence de cette épidémie est tombée comme un coup de massue alors qu’on était loin de s’y attendre. Dès cette annonce, localement, plusieurs actions préventives ont été menées par le ministère de la santé ainsi que l’Organisation Mondiale de la Santé. Il s’agit notamment des listages, du suivi des contacts et de la décontamination. L’UNICEF a à son tour dépêcher sur place le personnel supplémentaire, ainsi que de matériels et de fournitures médicales.

Du côté de la population, bien que l’inquiétude ait atteint son comble après l’annonce de la résurgence du virus à Ebola, alors que la Covid-19 sévit également dans la région, on observe un relâchement des bonnes habitudes acquises lors de la précédente épidémie. La population observe timidement les gestes préventifs ou pire, ne les applique tout simplement plus. Les gestes élémentaires qui pourraient sauver des milliers des vies sont bafoués.

Le dispositif de lavage des mains installé à l’entrée principale du marché centrale de Beni, Kilokwa, est souvent vide. “ Nous sommes parfois ravitaillés en eau par les Organisations Non Gouvernementales. Mais les vendeurs et les clients utilisent cette eau pour d’autres fins. Ebola est de retour et je suis inquiet qu’on ne soit capable de trouver suffisamment d’eau disponible ici au marché pour laver régulièrement nos mains comme conseiller par les autorités sanitaires” livre un vendeur des chaussures.

Au quartier Kalinda, cellule Ntony, au rondpoint dit Merlin, le tank est régulièrement alimenté en eau. Mais les habitants bien qu’au courant de la pandémie de coronavirus et maintenant le retour de l’épidémie du virus à Ebola, ne se lavent pratiquement plus les mains. Ce qui a le don d’exaspérer plus d’un spécialiste de la Santé Publique.

Entre Beni et Butembo il n’y a que 54km, et 90 minutes de route. Ces deux villes voisines sont commercialement connectées et chaque jour, on enregistre plusieurs centaines des traffics routiers. Comme Ebola a refait surface à Butembo , il est cruciale que la ville de Beni reste en alerte face à la menace qui plane sur sa population. Surtout que les deux contrées ont également déjà enregistré des cas de coronavirus confirmés. 

À ce jour, trois cas de virus à Ebola ont été confirmés et plus d’une centaine des personnes contacts déjà identifiée.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
9 × 16 =


error: Content is protected !!