Actualité

Sauvé par la Cour constitutionnelle après sa déchéance, le gouverneur du Sud-Kivu encore dans le collimateur des députés provinciaux

Congo Rassure Share

Sauvé par la Cour constitutionnelle après sa déchéance, le gouverneur du Sud-Kivu encore dans le collimateur des députés provinciaux


Théo Ngwabidje Kasi aura battu le record en République démocratique du Congo. Sauvé et réhabilité par la Cour constitutionnelle après avoir été déchu par les députés lors de la troisième motion, les députés du Sud-Kivu l’ont à nouveau dans le viseur.
Sauvé par la Cour constitutionnelle après sa déchéance, le gouverneur du Sud-Kivu encore dans le collimateur des députés provinciaux
Sauvé par la Cour constitutionnelle après sa déchéance, le gouverneur du Sud-Kivu encore dans le collimateur des députés provinciaux

Alors que la tension est perceptible entre les politiciens de la province du Sud-Kivu, une motion de censure contre le Gouvernement provincial du Sud-Kivu dirigé par Theo Kasi Ngwabidje vient d’être déposée au bureau de l’Assemblée provinciale dans l’après-midi de ce lundi 21 janvier dans la capitale provinciale Bukavu.

Selon les informations reçues par CONGORASSURE.CD, cette nouvelle motion de censure contre le gouverneur Théo Kasi Ngwabidje comporte une vingtaine de signatures de députés provinciaux. Et dans ce document, les élus du Sud-Kivu recyclent les mêmes accusations que dans les trois premières motions, notamment, ils accusent l’autorité provinciale de détournement de fonds et surtout, de gestion calamiteuse.

Plusieurs sources confirment que cette motion est en gestation depuis plusieurs semaines. L’idée serait venue aux députés lorsque des rumeurs ont commencé à courir les rues et à défrayer la chronique sur un probable détournement de plus de 6 millions de dollars US par le gouverneur de la province. Selon certains médias de la capitale Kinshasa, cette accusation était contenue dans un rapport de l’Inspection générale des finances après le passage des éléments de la police financière dans la ville de Bukavu.

Pour l’heure, même s’il s’observe un silence radio dans le camp de Théo Kasi Ngwabidje, à l’assemblée provinciale, toutes les batteries semblent être mises en marche pour lancer l’opération du départ de l’actuel gouverneur.

En effet, le rapporteur de cet organe délibérant a fait savoir ce lundi que la plénière d’examen et de vote de cette motion est prévue pour le jeudi 24 novembre. Le gouverneur Kasi dispose par conséquent de trois jours seulement pour préparer les éléments pouvant le disculper.

Pour rappel, lors de la précédente motion, Theo Kasi Ngwabidje qui a récemment quitté le parti politique AFDC de Bahati Lukwebo pour embrasser le parti au pouvoir UDPS, était tombé avec toute son équipe gouvernementale, avant d’être sauvé et réhabilité par la Cour constitutionnelle. Cette fois encore, tombera-t-il ou pas ? Et si cela arrivait, va-t-il être réhabilité une seconde fois?

La Rédaction

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
18 ⁄ 9 =


error: Content is protected !!