ActualitéJustice

Scandale carte visa : Sele Yalaghuli, Kikaya Bin Karubi…saisissent la justice pour laver leurs noms

Droits tiers
Congo Rassure Share
Le diplomate Kikaya Bin Karubi lors du dépôt de sa plainte ce 8 juin 2021.©  Droits tiers.


Scandale carte visa : Sele Yalaghuli, Kikaya Bin Karubi…saisissent la justice pour laver leurs noms


Par Christina Mk. –CongoRassure /Kinshasa 
L’Inspection Générale des Finances a alerté il y a peu le Ministre des Finances Nicolas Kazadi, sur un certain nombre des anciens dignitaires soupçonnés de ponctionner le compte du trésor public grâce à des cartes bancaires. Bosolo na politique d’un des célèbres journalistes de Kinshasa, Israël Mutombo, a repris le sujet au cours d’une de ses émissions. Et en passant, le journaliste a épinglé nommément certaines personnalités politiques, majoritairement du Front Commun pour le Congo de l’ancien Président Joseph Kabila.

C’est un tollé qu’ont soulevé ces accusations au sein de l’opinion nationale, plusieurs congolais appelant à des sanctions exemplaires à l’endroit des incriminés. Outrés, l’ancien ministre des Finances dans le gouvernement Ilunkamba, Monsieur Sele Yalaghuli ainsi que le diplomate Kikaya Bin Karubi, cités par le journaliste, ont déposé une plainte au tribunal ce mardi 8 juin. Les deux disent vouloir laver leurs noms et rétablir la vérité.

« Ces déclarations ont entaché ma réputation d’homme politique » –KIKAYA BIN KARUBI

« Vous avez tous suivi les déclarations faites par le journaliste Israël Mutombo disant que moi je détiens une carte de crédit qui est liée au trésor public. Ces déclarations sont de nature à entacher ma réputation d’homme politique » a déclaré Kikaya Bin Karubi au sortir du dépôt de sa plainte.

Selon lui, les accusations ont été faites de manière violente, au point de provoquer son assassinat politique. « Je suis venu ici à la justice, accompagné de mes avocats conseils pour que monsieur Israël Mutombo viennent présenter les preuves de ce qu’il avance. »

Sur un ton de conviction, le diplomate souligne que toutes les déclarations du journaliste Israël Mutombo sont fausses. «Je n’ai jamais utilisé une carte de crédit lié au trésor public en dehors des fonctions que j’ai occupées pour servir le pays » martèle-t-il alors.

« Ces déclarations sont de nature diffamatoires » -SELE YALAGHULI 

De son côté, Maître Laurent Onyemba, avocat de l’ancien ministre Sele Yalaghuli, indique que son client a estimé que les propos avancés par le journaliste Israël Mutombo sont de nature diffamatoire. Et c’est pour ce motif qu’il est venu déposer une plainte.

Sele Yalaghuli appelle la justice à étudier minutieusement les déclarations du journaliste afin qu’il y ait réparations. «C’est inadmissible que l’honneur d’une personne soit jetée en pâture disant qu’elle vole l’argent de la République » interpelle l’avocat de l’ancien ministre.

Maître Laurent Onyemba rappelle que ces cartes sont commandées par l’administration publique au profit de quelques personnalités, dont le gouverneur de la Banque Centrale, le ministre des Finances, celui des affaires étrangères,

Que dit l’Inspection Générale des Finances

Dans un communiqué publié ce mardi 8 juin, l’Inspection Générale des Finances confirme l’existence des cartes de crédit liées au compte général du trésor public via les comptes RME de la Banque Centrale du Congo.

Réagissant à la liste des présumés utilisateurs de ces cartes qui circule sur la toile, l’IGF dément être liée de près ou de loin à celle-ci. « L’inspection générale des finances se réserve le droit de communiquer au moment opportun sur la véritable liste des détenteurs de ces cartes » déclare cette institution.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
4 × 13 =


error: Content is protected !!